PortailPortail  AccueilAccueil  MembresMembres  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le cavalier sans cheval

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Flamme696

avatar

Masculin Nombre de messages : 50
Age : 43
Date d'inscription : 27/02/2006

MessageSujet: Le cavalier sans cheval   Mar 4 Juil - 17:31

La terre était nuançée de couleurs rougeâtres comme les reflets d'un coucher de Soleil.
J'étais au milieu de cette terre plus immense que mon imagination pouvait l'imaginait et partout des arbres d'un noir intense m'entouraient jusqu'à l'infini.
J'étais au milieu de nul part, sans aucun repère, dans cette vaste forêt sans horizon.
Il ne faisait ni chaud, ni froid.
Il n'y avait rien d'autre que moi et mon cheval.
Pourtant, aucune angoisse ne m'envahissait.

Je n'éprouvais aucune peur dans cette forêt lumineuse sauf...
...soudainement, dans mon dos, le ronflement et le souffle chaud des narines d'un cheval, à la fois fougueux et docile, d'un noir intense.

Voilà qu'au loin arrivait dans un grondement assourdissant une floppée de chevaux en périples vers une destination inconnue.
Quand le troupeau nous rejoignit, mon cheval disparaissait avec lui au loin furtivement dans un dernier regard signe d'une fidélité éternelle. Ce que je ne compris pas... dans ce départ.

Je me retrouvais donc seul dans cette espace infini et si "bon/lumineux".
Poussé par un assoifement spirituel, mon corps se mis à cavaler aussi bien telle une libellule.
Je compris trés vite l'étendu de mon pouvoir de déplacement et mon agilité.
Le départ de mon cheval que j'aimais tant fût pour moi à ce moment là une Grâce sans lequel je n'aurais jamais découvert la nature de mon corps.
Voilà que je cavalais dans la foret plus vite qu'avec mon cheval.
Je finis par penser "C'est fini. Tu n'as plus besoin de cheval."

Tandis qu'à nouveau dans mon dos des galots résonnaient fortement sur le sol pour me rattrapper. Je tournais la tête.

Je fut absorber par le regard fougueux et docile de la bête : mon cheval était inséparable de moi, il était là, juste derrière, cavalant comme un chien fou derrière son maître.

Son message fut limpide pour moi : il me réclamait sur son dos d'où je venais et que j'avais déjà oublier.

Un sourire plein d'Amour rempli mon visage. Le cheval compris que ma fidélité, elle aussi, n'avait d'égal mais que jamais plus je ne remonterais sur son dos sinon pour jouer avec lui une danse initiatique.

Je me réveillais l'esprit léger et étrange. Comme un cavalier sans cheval.

Ce jour, ce matin merveilleux, la lumière avait changé...

Mon téléphone avait sonné, je devais prendre le train.
Par la fenêtre de la machine de Fer, le même soleil, du même rouge frappa ma conscience pour me sortir de ma lecture.
! Quelle surprise indescriptible ! Mon coeur est envahie d'une existence d'une bonté plus grande que n'importe quel forêt. je suis sous le charme. Je fond de cette amour que ni mére ni femme aurait pu m'apporter. Une fusion entre "virtualité et réalité" parfaite. Je craque de joie de ce salut du Soleil. Coïncidence événementielle ? Impossible ! C'est le même reflet, la même senteur d'esprit, la même "vibration". C'est LUI.
D'extase, je me retourne dans le train scrutant rapidement les regards qui m'auraient desmaqué dans mon émoi et avec qui j'aurais pu partageais cet instant magique.
Rien !
Je suis seul.
...en compagnie de cette lumière qui m'envahit.

Je prends conscience à l'arrivée du train que le premier bonheur du "mourrant" c'est l'ENVOL !

Et plus tard dans la journée qu'aucun plaisir sexuel ne pourra m'apporter une telle paix auto-suffisante.

Pourtant...
...je commence tout juste à avoir envie d'offrir mes envies nues au monde...

Ce qu'il y a d'étrange c'est que la magie est restée. Comme s'il y avait une clé secréte à perçer en toute chose.

Je m'obstine à ne pas considérer ce moment comme l'Eveil.
Il s'agit plutôt d'un éveil.
Et quel Eveil !
affraid Laughing

[L'égo appartient au SOI. Non l'inverse] clown
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nodotname.com
utpala
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 449
Age : 44
Date d'inscription : 19/02/2006

MessageSujet: Re: Le cavalier sans cheval   Mar 4 Juil - 23:04

Bonjour Flamme 696. jolie rose

Merci de nous confier avec autant d’enthousiasme ce beau moment d‘extase. Smile

Flamme696 a écrit:
Je m'obstine à ne pas considérer ce moment comme l'Eveil.
A quoi bon "considérer" ce moment ? Ne se suffit-il pas à lui-même, hors de toute identification ?

_________________
La plénitude réside dans la vacuité.
N'être que pur silence, c'est ne manquer de rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aksysmundi.wix.com/parfum-eveil
Flamme696

avatar

Masculin Nombre de messages : 50
Age : 43
Date d'inscription : 27/02/2006

MessageSujet: Re: Le cavalier sans cheval   Mer 5 Juil - 17:54

Tout à fait.

Je songeais à nouveau à cette évidence (dans le train) aujourd'hui (suite à une nouvelle formation incendie) :

- le propre de la flamme, c'est l'instant présent. Wink [Flamme696]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nodotname.com
utpala
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 449
Age : 44
Date d'inscription : 19/02/2006

MessageSujet: Re: Le cavalier sans cheval   Jeu 13 Juil - 21:14


Citation :
Tout ce qui se passe dans notre vie, se passe dans cet éternel présent.
Tout ce que vous faites, vous le faites dans le présent.
Tout ce que vous pensez, vous le pensez dans le présent.
L'instant présent c'est comme de marcher de pierre en pierre
pour traverser le grand fleuve de la vie.

Il n'y a que la pierre où l'on a posé son pied qui est vraiment réelle et qui nous porte.
Celles qui sont derrière nous, sont déjà sous l'eau et celles qui sont devant, n'ont pas encore émergé.

La vie c'est maintenant.


Totem

_________________
La plénitude réside dans la vacuité.
N'être que pur silence, c'est ne manquer de rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aksysmundi.wix.com/parfum-eveil
Flamme696

avatar

Masculin Nombre de messages : 50
Age : 43
Date d'inscription : 27/02/2006

MessageSujet: Re: Le cavalier sans cheval   Ven 14 Juil - 6:41

Totem. Wink (un classique) Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nodotname.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le cavalier sans cheval   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le cavalier sans cheval
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» le cavalier sans tete
» au sujet du dernier post enlevé
» La légende du Cavalier sans tête de W. Irving
» ngc 2024 et la tête de cheval...toujours sans autoguidage
» Equitation, qu'est que je ferais sans toi ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ici & Maintenant :: Au coin du feu :: Témoignages spirituels-
Sauter vers: