PortailPortail  AccueilAccueil  MembresMembres  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les fleurs de Bach et le Chemin ....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Perle

avatar

Féminin Nombre de messages : 100
Age : 57
Localisation : Montagne de Reims
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Les fleurs de Bach et le Chemin ....   Ven 3 Aoû - 0:42

Merci Utpala d'avoir créé cette rubrique!

Cela me permet de pouvoir partager avec vous un document qui ne concerne pas que la thérapie puisqu'il y est aussi question de la Floraison de Soi...

Maria Samonà a ce Regard anthroposophique, ce Regard Goethéen posé sur les plantes, ce Regard qui me parle tant ...

La Nature conte merveilleusement le Mystère de l'Homme à celui qui sait Voir et Entendre... C'est toute une éducation que ce Regard qui Sent se Vivre la Vie, ce Regard qui donne vie à la Connaissance et non à un savoir qui se sait... tout est dans le Ressenti ... alors magie ....

Afin que mon partage ne soit pas un gros pavé qui risque de faire peur tant il y a à lire, je vais, si cela vous intéresse, de temps en temps déposer le Regard posé sur une plante, un Regard qui peut vous inviter à méditer sur votre propre Fleurissement.....

Maria Samonà, née en 1952, est sicilienne, elle s'occupe d'astrosophie et de pédagogie artistique. Voilà comment elle nous présente ici le texte que nous publions: "À l'occasion de l'obtention (décembre 1998) du diplôme à l'École de Pédagogie & Thérapie Artistiques "La Metamorfosi" (La Métamorphose) de Palerme, j'ai choisi comme thèse finale une étude sur les 38 remèdes floraux d'Edward Bach. Le travail a été abordé de divers points de vue: en premier lieu il y a eu une étude des fleurs, telles que Bach les présente ; puis la vision de ces fleurs à la lumière de la Science de l'Esprit ou Anthroposophie de Rudolf Steiner; donc une observation goethéenne de la plante en cherchant à comprendre concrètement comment la forme rend perceptibles - au travers d'une intuition artistique - les forces animico-spirituelles non immédiatement visibles, afin que la plante puisse ainsi révéler les qualités profondes qui en clarifient l'usage de la fleur en thérapie.


avec Amour
Perle


Les Fleurs de Bach
Maria Samonà


Dernière édition par le Ven 14 Déc - 17:32, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://justedesfruitscueillis.blogspot.com/
Perle

avatar

Féminin Nombre de messages : 100
Age : 57
Localisation : Montagne de Reims
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Les fleurs de Bach et le Chemin ....   Ven 3 Aoû - 1:01

Star of Bethlehem/- Dame d'Onze heures - Ornithogale


L'ornithogale (Ornithogallum umbrellatum ) est une plante bulbeuse de la famille des Liliacées. Ce sont des plantes dont l'origine remonte au "monde de l'Ancienne Lune" , où le sol n'était pas aussi minéralisé que sur la Terre actuelle, mais plus mou, moins dense.

Le bulbe des Liliacées est aqueux, mucilagineux, en forme de goutte d'eau, riche de substance protéique. Il aime se faire oublier dans le sous-sol pendant longtemps. Puis, tout à coup, le processus se métamorphose: il sort rapidement de sa léthargie, du sommeil, et avec véhémence, après avoir attendu si longtemps, voilà la tige qui s'élève avec passion, et la plante s'épanouit flamboyante dans l'air, à la lumière et à la chaleur dans un processus sulfureux. Du monde de l'eau à celui de l'air et de la chaleur, en négligeant son rapport avec la terre, trop saline pour cette famille.

L'ornithogale est une plante qui pousse dans les champs et les vignes. Elle doit son nom (Star of Bethlehem en anglais) au fait qu'elle est très répandue dans tout l'espace méditerranéen, et tout spécialement au Moyen-Orient. Inversement, son nom botanique (Ornithogallum) veut dire "lait d'oiseau" ou "lait de poule", comme on l'appelle populairement et suggère son lien avec l'air, sa légèreté mercurielle d'un côté, et de l'autre, son lien avec l'Ancienne Lune, qui se manifeste dans le mucilage du bulbe et dans la fleur blanche (et même le sillon blanc de la feuille vient nous rappeler cela N.D.T.) comme le lait, aliment non lié à la sphère terrestre. Donc une fleur aérienne et d'origine céleste.

Elle fleurit en mai et juin et sa fleur, comme celle de toutes les Liliacées, possède six pétales (trois plus trois). La forme est celle d'une étoile à six branches. Très intéressant de noter le fait que le bulbe, globe aqueux de l'ornithogale ressemble à la goutte d'eau et la fleur, étoile laiteuse à six branches, ressemble au flocon de neige hivernal. Du ciel descend une étoile de glace à six branches qui se fond en une goutte d'eau. De la terre, du bulbe rond, aqueux, sort une étoile florale à six branches qui irradie dans l'air son message céleste. Un lien étroit avec le ciel, donc, pour cette plante.


Une longue léthargie, puis une floraison improvisée et radieuse.



À l'observer d'une manière imaginative, l'ornithogale nous explique pourquoi Edward Bach la choisit parmi les fleurs des champs comme la plante la plus adaptée à faire surmonter les traumatismes. Le type ornithogale, dans son versant problématique, a eu des chocs physiques et psychiques. Le moment critique est passé, à présent - peu importe depuis combien de temps - mais quelque chose est resté. Il est comme détaché de son centre, dans un état de léthargie, de demi-sommeil, qui peut aussi durer des années. Il y a une tendance à se sortir, à s'extraire, à ne pas être pleinement présent. Une tendance à accumuler, à faire stagner des énergies qui s'avèrent paralysantes. Comment ne pas voir dans cet état le bulbe, rond, en forme de goutte, qui touche la terre légèrement, qui reste en léthargie pour de très longues périodes, silencieux, gonflé de substance albuminoïde (substance de la vie) et d'origine lunaire (le passé, le temps passé)?

L'état résolu du type ornithogale est une respiration nouvelle, aussi intérieure, un contact entre tous les niveaux énergétiques avec une communication fluide avec son propre Soi supérieur, un dénouement des traumatismes.

Bach appelle ce remède "la consolation de l'âme". La personne se revitalise, se clarifie, se renforce; elle élabore le traumatisme en le digérant. Elle peut sans faute voir dans cette phase le moment d'une floraison, l'ouverture rapide vers l'air et la chaleur.

La réponse de la fleur aux six pétales blancs et stellaires rétablit la liaison entre la Terre et le Ciel. C'est la pureté lactée des chakras énergétiques purifiés.

Il n'y pas de fleur meilleure qu'une liliacée pour aider l'homme à se relier au divin.
La goutte et l'étoile, le cercle et l'hexagone inscrit, formé par deux triangles qui s'interpénètrent:
ces formes géométriquement parfaites symbolisent l'harmonie entre tout ce qui est en haut et tout ce qui est en bas.
Harmonie entre les corps (physique, éthérique et astral) et entre le Je inférieur et le Je supérieur.


Les Liliacées en général, dans leur floraison, développent en outre un processus sulfure qui, en pénétrant la protéine contenue dans le bulbe, porte le monde de l'eau vers le monde de l'air et de la chaleur et agit dans la zone métabolique, stimulant l'activité digestive et expulsant l'excès d'eau. De cette façon, la digestion des événements est favorisée par l'Ornithogale, la stagnation de gouttes de douleur est expulsée en ramenant vers le ciel une réponse vitale et spirituelle.


Dernière édition par le Ven 14 Déc - 18:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://justedesfruitscueillis.blogspot.com/
étoile

avatar

Féminin Nombre de messages : 29
Age : 37
Localisation : près de Montréal, Québec
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: Les fleurs de Bach et le Chemin ....   Sam 4 Aoû - 19:16

Merci Perle pour ce texte! En effet cela m'intéresse, j'ai beaucoup de petites bouteilles de fleur de bach chez moi et pendant une période, elles ont été une grande aide. Je les utilise moins, mais elles m'accompagnent toujours. J'avais pris l'habitude de mettre les bouteilles sur mon plexus solaire afin de sentir quelle essence florale j'avais besoin ... c'était assez étonnant, parfois au contact de certaines essences il y avait en moi un mouvement de fermeture, d'autre ça semblait s'ouvrir, chauffer, calmer ou même me faire pleurer ect... Je me servais de certains livres aussi pour me guider.
Donc si jamais tu ajoutes d'autres textes, je vais les lire avec attention Smile

étoile jolie rose
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://etoilefuyante.spaces.live.com
utpala
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 449
Age : 43
Date d'inscription : 19/02/2006

MessageSujet: Re: Les fleurs de Bach et le Chemin ....   Lun 6 Aoû - 13:01

Perle a écrit:
Cela me permet de pouvoir partager avec vous un document qui ne concerne pas que la thérapie puisqu'il y est aussi question de la Floraison de Soi...
Un sujet très pertinent, donc. Smile

Perle a écrit:
La Nature conte merveilleusement le Mystère de l'Homme à celui qui sait Voir et Entendre... C'est toute une éducation que ce Regard qui Sent se Vivre la Vie, ce Regard qui donne vie à la Connaissance et non à un savoir qui se sait... tout est dans le Ressenti ... alors magie ....

respect jolie rose

_________________
La plénitude réside dans la vacuité.
N'être que pur silence, c'est ne manquer de rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aksysmundi.wix.com/parfum-eveil
Perle

avatar

Féminin Nombre de messages : 100
Age : 57
Localisation : Montagne de Reims
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Les fleurs de Bach et le Chemin ....   Lun 13 Aoû - 0:41

étoile a écrit:
Merci Perle pour ce texte! En effet cela m'intéresse, j'ai beaucoup de petites bouteilles de fleur de bach chez moi et pendant une période, elles ont été une grande aide. Je les utilise moins, mais elles m'accompagnent toujours. J'avais pris l'habitude de mettre les bouteilles sur mon plexus solaire afin de sentir quelle essence florale j'avais besoin ... c'était assez étonnant, parfois au contact de certaines essences il y avait en moi un mouvement de fermeture, d'autre ça semblait s'ouvrir, chauffer, calmer ou même me faire pleurer ect... Je me servais de certains livres aussi pour me guider.
Donc si jamais tu ajoutes d'autres textes, je vais les lire avec attention Smile

étoile jolie rose

Coucou Etoile !

C'est super que tu puises ressentir ainsi! As-tu essayer de ressentir aussi pour d'autres personnes en sentant leurs pouls et en approchant les flacons?
Je déposerai de temps en temps la suite.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://justedesfruitscueillis.blogspot.com/
Perle

avatar

Féminin Nombre de messages : 100
Age : 57
Localisation : Montagne de Reims
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Les fleurs de Bach et le Chemin ....   Lun 13 Aoû - 0:46

utpala a écrit:
Perle a écrit:
Cela me permet de pouvoir partager avec vous un document qui ne concerne pas que la thérapie puisqu'il y est aussi question de la Floraison de Soi...
Un sujet très pertinent, donc. Smile


Coucou Toi!
Ce que je souhaite aussi offrir dans ce partage, c'est la possibilité d'entrer dans le monde Imaginal, en contemplant simplement une fleur. Un façon de poser son regard autrement ...



Perle

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://justedesfruitscueillis.blogspot.com/
Perle

avatar

Féminin Nombre de messages : 100
Age : 57
Localisation : Montagne de Reims
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Les fleurs de Bach et le Chemin ....   Lun 13 Aoû - 1:05

Scleranthus - Gnavelle

La Gnavelle ( Scleranthus annuus ) est une plante herbacée envahissante. Elle appartient à la famille des Caryophyllacées, plantes qui vivent dans la linéarité, dans la tige, sans cependant qu'aucune d'entre elles ne parvienne à établir un lien suffisamment profond avec la terre pour transformer sa tige en tronc d'arbre. Ce sont des plantes linéaires, légères, aux fleurs et parfums magnifiques (il suffit de penser à l'Oeillet et au clou de girofle, N.D.T.). Mais quelques-unes d'entre elles, dont le Scleranthus justement, sont des exemplaires plus pauvres et moins gais.



La Gnavelle est une petite plante herbacée qui se ramifie en oblique, choisissant de temps en temps une nouvelle direction; les feuilles, telles de petites aiguilles, sont deux par deux, opposées et se cachent rythmiquement à chaque noeud: là où l'une naît, à coup sûr à la même hauteur, on trouve sa compagne.

Une croissance rythmique, à la fragilité et à l'indécision apparentes de noeud en noeud. La transformation de la feuille en fleur est "décevante", presque involutive: les fleurs sont insignifiantes, sans pétales; pistils et étamines retenus au milieu de trois sépales verts comme les feuilles, aux bords membraneux.

Ce sont ces fleurs qui ont donné le nom de la plante (scleros = vieux, anthos = fleur).


Une pauvre plante, donc, désireuse de ne pas se faire remarquer, timide mais opiniâtre dans sa nature rythmique, rugueuse, sèche et envahissante dans la manière dont elle croît sur des sols sableux et siliceux.

L'observation goethéenne de cette plante nous conduit à mettre en évidence quelques caractéristiques: avant tout la tige qui, originairement linéaire chez les Caryophyllacées, devient déviation chez le Scleranthus , ramification oblique, dans
un équilibre difficile, mais toutefois gracieux, telle une fragmentation de la volonté. Puis les feuilles linéaires, pointues, opposées: de là où naît l'une, l'autre survient, comme pour suggérer la présence simultanée d'au moins deux tendances contemporaines.

Donc une fleur inexistante, sans pétales, minuscule et cachée parmi des sépales verts; une fleur sèche, comme une maturation si prompte, si pressée d'être déjà fleurie, vieillie.

Et enfin l'obstination de sa nature envahissante, bien enracinée, mais pas au point de croître bien haut, faite seulement pour résister.

Cette plante fut choisie par Edward Bach comme un remède idéal pour ceux qui sont hésitants, toujours en conflit entre deux directions opposées à prendre.
Comme la tige, ces individus n'avancent pas directement, mais dévient constamment en directions de stimuli externes: en avant puis en arrière, à droite puis à gauche; élan et réticence, joie et tristesse se succèdent dans la façon de s'orienter.

Chez eux l'imprévisibilité se transforme en prévisibilité de ne pouvoir "croître" de manière unidirectionnelle que durant un moment bref.

Même le mode de déplacement dans l'espace s'avère chez ce type, sans équilibre, disjoint, trop animé.

L'humeur change souvent et donc l'état physiologique alterne des phases exagérément polaires: boulimie/anorexie, diarrhée/constipation, hyperthermie/hypothermie.

Comme les feuilles, chez ce type,
les idées, les projets cheminent toujours en double: s'il se propose de faire quelque chose, à peine l'a-t-il décidé que la solution opposée se présente à lui comme une alternative praticable, mais ensuite il la change de nouveau et une fois encore. Il peut être certain d'une chose: prendre une décision ne lui sert qu'à changer d'idée et à combattre la décision qui a été prise.
Comme dans les fleurs,
la métamorphose de ses projets est décevante, petite, timide et sèche, puisque le produit est en retard, ancien, il n'est pas venu quand le moment était juste, il n'est pas humide de sentiment, il n'a pas le parfum de la joie.

La fleur est sèche, comme si, depuis des incarnations anciennes, la personne traînait derrière elle le problème de ne pas avoir utilisé tous ses talents d'une manière généreuse, affectueuse envers le monde et qu'elle était maintenait vieillie, fanée, parce que trop nombreux sont les chemins non parcourus, les gestes non réalisés, les paroles non dites.

Le manque d'équilibre actuel pourrait être dû à un immobilisme passé paralysant. Sa racine, solidement attachée aux terrains pauvres qui ne nourrissent pas, témoigne de son
obstination à ne pas vouloir d'aides, à ne pas chercher de conseils, à préférer la solitude, quand bien même une solitude riche de peurs et de conflits, dans une obstination à s'enraciner dans un terrain qui n'a pas de substance régénératrice pour l'esprit.

Bach vit dans le Scleranthus le remède adapté au type qui lui ressemble tant, mais ce qui se révéla ensuite déterminant fut la découverte de petits grains rouges entre les racines. Nées sous terre, invisibles au premier regard, se trouvent des oeufs qui deviennent ensuite les larves de la cochenille du chêne. La découverte de ces "gouttes" de rouge astral donne la solution thérapeutique pour cet état de l'âme:

une volonté cachée,
un sentiment vital retenu et non manifesté dans la vie quotidienne.


La sécheresse saturnienne de ces fleurs, alors, est corroborée par le
rouge martial plein de vie qui gît sous terre, mais peut être retrouvé et libéré pour devenir détermination sérieuse, calme et patiente, conférée par l'union de Mars et de Saturne qui est empêchée dans l'état bloqué.

Tout cela peut se produire
sans chercher la solution en dehors de soi, mais en retrouvant, à partir de la stagnation ancienne de l'incarnation passée, la voie de son propre centre et, du centre, descendre aux racines où gisent les gouttes de rouge à dissoudre et à faire remonter jusqu'au centre: en remontant du centre à la périphérie, la faculté décisionnelle, calme et sereine dans le sentiment, nécessaire à soi et aux autres, et ceux-ci ressentiront tout à coup la présence thérapeutique de tels individus.


Dernière édition par le Ven 14 Déc - 18:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://justedesfruitscueillis.blogspot.com/
étoile

avatar

Féminin Nombre de messages : 29
Age : 37
Localisation : près de Montréal, Québec
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: Les fleurs de Bach et le Chemin ....   Lun 13 Aoû - 20:56

Perle a écrit:


Coucou Etoile !

C'est super que tu puises ressentir ainsi! As-tu essayer de ressentir aussi pour d'autres personnes en sentant leurs pouls et en approchant les flacons?
Je déposerai de temps en temps la suite.


Salut Perle!

Non je n'ai jamais essayé de ressentir pour d'autres personnes, en faite je n'y ai jamais pensé! sunny Mais ça pourrait être intéressant de tenter l'expérience. Est ce que tu l'as essayé?

étoile flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://etoilefuyante.spaces.live.com
Perle

avatar

Féminin Nombre de messages : 100
Age : 57
Localisation : Montagne de Reims
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Les fleurs de Bach et le Chemin ....   Mar 4 Sep - 17:09

étoile a écrit:


Salut Perle!

Non je n'ai jamais essayé de ressentir pour d'autres personnes, en faite je n'y ai jamais pensé! sunny Mais ça pourrait être intéressant de tenter l'expérience. Est ce que tu l'as essayé?

étoile flower

coucou Etoile et tous
Excuse d'avoir tarder à te répondre ...

Non je n'ai pas essayé. Il me faudrait avoir comme toi un certain nombre de fleurs de Bach pour essayer de ressentir. Je n'ai que le complexe pour l'urgence.
En te lisant je me suis dite que ce serait super si toi tu pouvais ressentir aussi pour les autres, d'où mon message ... As-tu essayé?

J'utilise surtout l'homéopathie et les plantes avec mon intuition. Et j'avoue avoir obtenu de très bons résultats avec mes enfants et ceux que j'aime.(pour moi c'est un peu plus difficile) C'est toute une écoute qui se Vit lorsqu'ils sont malades, quelque chose de très féminin à mon sens. Un côté que beaucoup de femmes n'utilisent plus, en ayant trop systématiquement le réflexe: allo docteur! J'ai le sentiment profond qu'en agissant ainsi elles passent à côté de quelque chose d'essenCiel en elles, mais ce n'est qu'un ressenti personnel ... Smile

Tendresse
Perle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://justedesfruitscueillis.blogspot.com/
Perle

avatar

Féminin Nombre de messages : 100
Age : 57
Localisation : Montagne de Reims
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Mimulus   Jeu 6 Sep - 14:32



Mimulus





Le Mimulus (Mimulus guttatus ) est une plante qui fait partie de la famille des Scrofulariacées. Il s'agit de plantes pour la plupart herbacées, qui manquent d'appareil racinaire bien développé, caractéristique qui suggère une relation plutôt faible avec la Terre. Elles aiment au contraire l'air et l'eau, préférant vivre sur le haut des berges de rivière.
Leurs feuilles évoquent la richesse de la sève,
une vie éthérique puissante,
et l'amour pour la lumière;


l'abondante floraison, avec des coloris pimpants et des formes bizarres, parle de leur astralité, du sentiment.




Le Mimulus est une petite plante d'origine américaine; la fleur est jaune et se déploie horizontalement en forme de tubule; elle est dotée d'une gorge profonde où elle accueille l'air et dans laquelle on remarque des petites taches rouges. Elle est si sensible qu'elle referme les deux lobes du stigmate sitôt qu'elle est effleurée. C'est donc une fleur "animale", très astralisée.

La couleur des fleurs, jaune ponctué de rouge, comme nous le disions, rappelle l'atmosphère mercurielle et martiale.
Sa forme évoque le larynx qui s'approprie l'air pour le son: ce sont les forces de Mars et de Mercure qui se manifestent dans une relation harmonieuse avec les forces lunaires.

Edward Bach la choisit comme remède pour les états phobiques, pour les peurs du monde réel. Peurs concrètes, tangibles, qui dénoncent un processus d'incarnation difficile.

En observant la plante, nous remarquons des racines faibles et nous imaginons la personne non pleinement incarnée qui a un physique mince et craint d'affronter la vie matérielle. La plante a une très forte vitalité: il lui suffit d'une bouture pour se reproduire; la personne qui lui ressemble apparaît dotée de grandes capacités d'expression artistique. La fleur est mobile et la personne prend l'aspect de quelqu'un d'hypersensible à tout souffle externe.

La personne qui vit l'état Mimulus dysharmonieux a une mauvaise relation avec la Terre parce qu'elle est détachée d'elle, et en même temps affligée par elle. Tout ce qu'elle rencontre, les maladies, les situations et même les gens, sont cause de tensions, de peurs de ne pas être à la hauteur. Elle a peur de ne pas résister aux relations, comme si le monde pouvait lui tomber dessus. De la même manière, elle est donc bloquée dans la possibilité de rester toute seule, parce qu'elle craint de ne pas y parvenir sans aide. Elle est très timide, elle ne réussit pas à parler de ses mille phobies qui risquent d'entraver son épanouissement. La peur des maladies, en particulier des maladies cancérogènes, confirme une forte relation avec le rein qui est l'organe de l'astral, tout comme la plante est fortement astrale avec sa fleur animée: un excès de vie de l'âme.

La respiration rénale est une respiration profonde qui se manifeste au travers de l'assimilation et de l'excrétion; une respiration interne qui, lorsqu'elle ne fonctionne pas régulièrement, suscite chez l'individu une grande inquiétude provoquant des peurs (surtout justement des maladies cancérogènes) et une désincarnation
.

Ici l'astral domine, et on le voit au fait que le Je ne parvient pas à harmoniser ses composantes. Dans la plante, nous avons de fait un excès de développement floral au détriment de la racine.

Nous pouvons parler du rein, comme du véhicule de la sensibilité, des capacités artistiques et c'est à travers l'expression artistique que la personne en situation Mimulus dysharmonieuse trouve la voie d'une respiration intérieure correcte.

Le temps de floraison de la plante, d'avril jusqu'à la fin d'octobre, rappelle aussi la période de l'axe Bélier-Balance. Ce pôle concernant la peur et le courage, cela suggère que la personne en état Mimulus dysharmonieux a une martialité cachée et affaiblie qui bloque aussi la possibilité de connaître ses propres qualités artistiques vénusiennes. Elle a donc besoin d' un canal parce que Mars exige la poursuite d'un seul objectif et non un éventail de mouvements mercuriels. Sa tendance au bégaiement est un exemple de force martiale à harmoniser, Mars étant lié à la parole.

Nous voyons donc une relation dysharmonieuse Mars-Mercure-Vénus qui provoque une peur de la vie et du contact et qui, une fois harmonisée avec l'aide de cette fleur astrale et humoristique, apporte la solution aux peurs au travers de l'usage du canal artistique, parcouru avec courage et volonté. Le chant et la récitation semblent être la voie principale.

Nous avons vu dans la fleur et la pathologie avec la solution à celle-ci, les forces martiales à récupérer par les petits points rouges de sa corolle tubulaire. À travers le Mimulus qui fleurit d'avril en octobre, nous avons vu l'axe qui s'étend entre la région du Bélier et celle de la Balance et nous pouvons entreprendre le voyage que le patient fait pour se réapproprier son propre Je par le renfort de son médiateur Mars.

La fleur jette un pont entre le Bélier et la Balance et le patient Mimulus passe du violet de la Balance, de la peur animique rénale, à travers la médiation du jaune Mercuriel, au rouge vif de Mars en Bélier en comprenant que derrière ces peurs du monde spécifiques, il existe une forte charge vitale désireuse d'être extériorisée parle truchement de l'art.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://justedesfruitscueillis.blogspot.com/
utpala
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 449
Age : 43
Date d'inscription : 19/02/2006

MessageSujet: Re: Les fleurs de Bach et le Chemin ....   Ven 7 Sep - 23:37

Quelle générosité dans le partage ! Merci, tendre amie. flower

_________________
La plénitude réside dans la vacuité.
N'être que pur silence, c'est ne manquer de rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aksysmundi.wix.com/parfum-eveil
Perle

avatar

Féminin Nombre de messages : 100
Age : 57
Localisation : Montagne de Reims
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Les fleurs de Bach et le Chemin ....   Lun 10 Sep - 15:51

utpala a écrit:
Quelle générosité dans le partage ! Merci, tendre amie. flower


J'ai le sentiment qu'un Chemin sans Partage, n'aurait pas de sens ...
Puissent ces petits partages Nourrir un peu vos Chemins !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://justedesfruitscueillis.blogspot.com/
Perle

avatar

Féminin Nombre de messages : 100
Age : 57
Localisation : Montagne de Reims
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Les fleurs de Bach et le Chemin ....   Mar 9 Oct - 22:27

Water Violet - Hottonia palustris
(Millefeuille aquatique)





L'hottonie des marais appartient à la famille des Primulacées lui regroupe environ 600 espèces. Il s'agit de plantes qui vivent essentiellement entre les éléments air et eau. Elles préfèrent les altitudes élevées et chaque année, elles sortent de terre en successions rythmiques à partir de la période du Bélier, au moment où la neige cède le pas au Soleil et fond.

Toutes les Primulacées sont des expressions des forces de Mercure. Leur richesse en saponine les rend capables de revitaliser l'organisme en débloquant et en mobilisant le durcissement. Ce sont des plantes qui, du point de vue thérapeutique, aident l'oxygénation, la respiration, le rythme.

La violette d'eau, dite "plume d'eau", étant pourtant capable de vivre en terre humide, comme la primevère classique, a choisi d'être complètement immergée dans l'eau. Elle se trouve dans des zones ombragées et humides: étangs curés, pièces d'eau, méandres fluviaux.

La chose qui frappe le plus, c'est son cycle: elle fleurit à la fin du printemps, et donc en retard par rapport à maintes de ses congénères, faisant émerger de l'eau une tige élancée sur le sommet de laquelle nous voyons de petites fleurs de couleur blanche ou lilas avec un centre orange. C'est à cette période que l'hottonie quitte sa place et commence un faible mouvement qui l'amène à se déplacer à la surface de l'eau, étant libérée de ses liens racinaires.

Tandis que l'été se déroule, la tige défleurit, se fane et disparaît sous l'eau; l'automne avançant, des bourgeons racinaires se sont formés à la base des feuilles (qui par ailleurs, restent toujours sous l'eau) et au moyen de ces racines filamenteuses, la plante se ré-ancre à nouveau au fond de l'eau attendant un nouveau cycle.

Edward Bach ressentit une syntonie entre cette plante et les personnes silencieuses, solitaires qui s'écartent nettement du groupe par leurs dons d'intelligence et de dignité. Elles se montrent aimables et rassurantes extérieurement. Elles aiment vivre seules et suivre leur propre chemin. Des personnes qui, dans leur versant dysharmonieux, vivent l'orgueil fier de ceux qui ne veulent pas ou se savent pas avoir de contacts. Chez eux, il y a de la gêne pour les implications émotives à partir du moment où elles sont plus préoccupées d'une image accomplie et convenable à offrir au monde, chose qui s'accompagne d'habitude d'un excès d'intellectualisme et de rigidités articulaires.

L'observation du Millefeuille d'eau nous fascine vraiment par son cycle si évocatoire: dans une profondeur d'eau minimale (de 20 à 40 cm) et donc au bord des lacs et rivières, vit une plante qui ne montre jamais ses feuilles: elle les retient sous l'eau, faisant penser à une difficulté à manifester le sentiment, à le faire respirer en communiquant.

D'elle, on ne voit que la tige et les fleurs, petites et regroupées en verticilles. Cette tige émerge de l'eau non plus sous la domination du Bélier, mais sous celle des Gémeaux.

À peine sortie de l'eau,
elle exhibe un port solitaire et élégant dans l'air.
Il semble que la terre boueuse dans laquelle elle est encore ancrée,
ne puisse plus la retenir
et elle se détache
et se met à flotter,
s'en allant à la dérive
dans une élégante lenteur,
de-ci, de-là,
tant que la fleur persiste.

En automne,
une fois ce moment de gloire entre l'air et l'eau épuisé,
elle se retire et s'ancre à nouveau au fond,
où elle passe l'hiver.


La couleur violette de sa fleur et l'eau dans laquelle elle choisit de vivre immergée évoquent pour nous l'ambiance lunaire, d'un ancien état de conscience, d'une prévalence astrale non incarnée. De cette eau des lacs qui évoque tant la constellation du Cancer.

L'hottonie ne parvient pas à vouloir devenir terrestre et la chaleur lui fait défaut.

Dans la médecine populaire anglaise, Water Violet guérissait les épaississements glandulaires et surtout la scrofule (scrofule ou écrouelles, maladie de la peau rencontrées chez des tempéraments lymphatiques, N.D.T), une maladie qui provoque des enflures des glandes cervicales, de la nuque ou des mastoïdites, et la leucorrhée. Il y a donc une polarité tête-organes reproducteurs qui renvoie au pôle lunaire.

La tige élancée parle d'orgueil dans son aspect unilatéral, du besoin de briller et, à partir de ce moment, de se désincarner pour ne pas revenir sur terre; quelque chose qui rappelle l'aspiration antique à la fin des incarnations.

C'est un orgueil luciférien, mais tout en étant luciférien, sans chaleur.
Water Violet a un port bien droit, mais différent de celui du conifère, par exemple, lequel est droit mais rempli de chaleur et très enraciné dans la terre, ici,la plante essaye de fuir la terre.
Des forces lunaires, mais aussi mercurielles: dans toute Primulacée, l'astral s'unit de manière rythmique avec l'éthérique; s'unit et se sépare alternativement. Ce rythme, Water Violet le reproduit biographiquement.

La couleur orange du centre de la fleur rappelle la sphère de Jupiter et nous signale une autre polarité caractéristique: celle entre Jupiter et Mercure, entre forme et mouvement.

Nous savons que le type Water Violetdysharmonieux peut souffrir de rigidité articulaire: nous trouvons ici des forces joviennes dans l'exaspération de la forme, au préjudice de la mobilité et dans la haute opinion de soi, qui se fonde toujours sur un durcissement formel.

La sphère mercurielle, nous la retrouvons aussi dans l'oscillation entre forme et mouvement. L'alternance entre se-détacher et se-rattacher nous parle de circulation des liquides dans l'organisme qui se dispersent et se rejoignent.

La tendance mercurielle pulmonaire est celle qui consiste à avoir une difficulté aux contacts, d'être gêné par tout ce qui pourrait émotionnellement impliquer. Nous avons ici des atmosphères mercurielles aqueuses et nous assistons en général dans ce cadre à une rencontre des forces joviennes et mercurielles en terre lunaire.

Très intéressante ensuite est l'aptitude des feuilles à s'enraciner, cette mélancolie d'un poumon qui, en automne, redevient pesant et s'en va se rattacher au fond.

Ici, la thérapie avec Water Violet n'amène pas une modification des qualités évidentes de la personne, mais aide à ne pas perdre le contact avec le monde (contact qui pourrait se produire justement au moyen de ces qualités) et, à partir de cette supériorité d'ailleurs effective, cette thérapie aide à rendre des forces disponibles pour soi et pour les autres. Forces de répétition, dispersion et rigidité deviennent alors des forces de pensée, créativité, mouvement et sagesse.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://justedesfruitscueillis.blogspot.com/
étoile

avatar

Féminin Nombre de messages : 29
Age : 37
Localisation : près de Montréal, Québec
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: Les fleurs de Bach et le Chemin ....   Sam 17 Nov - 5:48

Perle a écrit:


coucou Etoile et tous
Excuse d'avoir tarder à te répondre ...

Non je n'ai pas essayé. Il me faudrait avoir comme toi un certain nombre de fleurs de Bach pour essayer de ressentir. Je n'ai que le complexe pour l'urgence.
En te lisant je me suis dite que ce serait super si toi tu pouvais ressentir aussi pour les autres, d'où mon message ... As-tu essayé?

J'utilise surtout l'homéopathie et les plantes avec mon intuition. Et j'avoue avoir obtenu de très bons résultats avec mes enfants et ceux que j'aime.(pour moi c'est un peu plus difficile) C'est toute une écoute qui se Vit lorsqu'ils sont malades, quelque chose de très féminin à mon sens. Un côté que beaucoup de femmes n'utilisent plus, en ayant trop systématiquement le réflexe: allo docteur! J'ai le sentiment profond qu'en agissant ainsi elles passent à côté de quelque chose d'essenCiel en elles, mais ce n'est qu'un ressenti personnel ... Smile

Tendresse
Perle

Bonjour Perle,
je te réponds sur le tard moi aussi Smile.
C’est vrai que le syndrome allo docteur est bien répandu. Sans diminuer l’utilité de leur rôle et tout, mon impression est qu’on leur a remis beaucoup de « pouvoir » entre leurs mains... Reprendre une partie de ce « pouvoir », se laisser être dans cette écoute comme tu dis, demande une certaine dose de confiance en soi, enfin dans mon cas Laughing hihihi. De plus, je ne sais comment cela est en France mais ici au Québec, les médecins sont complètement fermés à tout ce qui est médecine dite parallèle ou naturelle (homéopathie, énergétique ect…) ou si ils y sont ouverts, ils ne peuvent en parler à leurs patients sous peine d’avoir des problèmes.
Pour ma part, j’ai toujours eu le réflexe de tenter d’utiliser mon intuition pour me soigner, l’occasion de l’utiliser pour les autres n’est venu que rarement pour l’instant. Comme j’ai une santé qui n’est pas très bonne les occasions abondent dans ce sens… cela représente toujours un certain défi et… une plongé à l’intérieur de soi qui est souvent pleine de surprises… Et je suis justement en plein dans ce genre de défi c’est temps ci.


étoile flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://etoilefuyante.spaces.live.com
Perle

avatar

Féminin Nombre de messages : 100
Age : 57
Localisation : Montagne de Reims
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Les fleurs de Bach et le Chemin ....   Mer 21 Nov - 1:07

coucou Etoile!!
Heureuse de te revoir

Tu sais en France ce n'est guère mieux. A chaque fois que j'ai la chance de découvrir un médecin tel que moi je le conçois, il part peu de temps après, en Suisse ou au Etats-Unis là où ils rencontrent moins de problèmes. Mon intuition m'a rendu de grands services pour mes enfants. Ils ont tous les trois subis une intervention dès leur plus jeune suite à quelque chose que moi j'avais ressenti alors que lors de la visite médicale , les toubibs n'avaient rien vu d'anormal et avaient conclu que tout allait bien.... et après ils ont le culot de me dire que je devrais leur faire plus confiance... sourire.
C'est lourd à porter que de se prendre en main face à la maladie et de trouver ce qui lui correspond, oui c'est un vrai défi mais qui nous offre aussi autre chose.

Je t'envoie toutes mes pensées pour t'aider à traverser ces temps qui "s'offrent" à toi.

Tendres bisous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://justedesfruitscueillis.blogspot.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les fleurs de Bach et le Chemin ....   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les fleurs de Bach et le Chemin ....
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fleurs de Bach
» Fleurs de Bach : la blibliothèque
» Les fleurs de bach.
» Les Fleurs de Bach
» fleurs de bach

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ici & Maintenant :: Au coin du feu :: Spiritualité & santé-
Sauter vers: