PortailPortail  AccueilAccueil  MembresMembres  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le Pardon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Perle

avatar

Féminin Nombre de messages : 100
Age : 57
Localisation : Montagne de Reims
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Le Pardon   Lun 13 Aoû - 0:21



A propos du pardon .... (en écho à un partage d'Utpala)*


un texte que j'aime beaucoup:

Quand vous pardonnez, vous vous libérez de votre propre ombre intérieure, et vous libérez l'autre de son ego ombragé.
Et parce qu'il faut toujours tendre vers la lumière,
Et parce qu'il faut toujours être et agir au monde comme un fils de Dieu conscient de sa dignité et de sa grandeur,
Il faut savoir pardonner,
Car le pardon est la réponse de la lumière devant la manifestation de l'ombre,
Et le pardon est comme un insigne royal apposé sur votre cœur,
Et cet insigne brillera chaque fois que vous pardonnerez,
Et de leur demeure céleste, même les anges en verront l'éclat.
Pardonnez, comme la terre pardonne à l'éclair quand il frappe avec aveuglement sur les flancs d'une montagne protectrice ou sur le torse d'un cèdre millénaire.
Pardonnez, comme l'hirondelle pardonne à la grêle quand elle s'abat comme un intrus sur les ébats joyeux des messagers du printemps.
Et pardonnez encore, comme le majestueux hibou aux yeux cernés d'or pardonne au soleil lorsqu'il dissipe le règne de la nuit et repousse tous les seigneurs qui voient de la lumière dans le drap opaque du soir.
L'ombre a-t-elle jamais été pourvue d'intelligence ?
La ténèbre a-t-elle jamais été habitée par la sagesse ?
Et comme vous pardonnez à un albatros maladroit qui se cogne contre votre épaule,
Parce que ses yeux pensaient déjà au large tandis que ses ailes décollaient à peine du quai,
Et comme vous pardonnez à la taupe aveugle qui grignote un peu de votre lanière en pensant se délecter d'une racine de betterave,
De même vous devez pardonner à votre prochain,
Car tout mal que l'homme peut faire n'est jamais que le fait de son ombre,
Et jamais l'expression de son être spirituel.
Le pardon délie les entraves de l'ombre et donne un élan accru afin que le cœur s'envole et poursuive son voyage divin.
*
Et si vous cherchez en vous la force de pardonner et que vous ne la trouvez pas,
Alors souvenez-vous de ce que vous êtes :
Une âme immortelle à laquelle rien ne peut nuire, et que l'amour seul peut grandir.
Et si vous voulez faire chaque jour un pas vers la lumière et un pas dans la lumière,
Alors laissez votre amour accorder à tous un pardon total et permanent,
Car le pardon ouvre un espace grand comme l'univers,
Et détruit ces tentacules de l'ombre qui n'ont de cesse d'entraver la conscience dans son ascension vers l'état de réalisation solaire.
Vous êtes un soleil immortel, et l'ombre est comme une éclaboussure éjectée d'une petite flaque d'eau agitée par les désirs et les réactions de la personnalité,
Et comment cette éclaboussure minuscule pourra-t-elle amoindrir l'intensité du soleil, et en corrompre la pureté ?
Avant même que rien ne soit fait, la chaleur du soleil aura séché la petite flaque,
Et il ne restera de l'ombre qu'une poussière sèche et une crevasse vide.
Que votre amour soit fort, et votre ombre reculera, et elle disparaîtra complètement au jour de votre Éveil solaire.
Mais si vous vous détournez de l'amour,
C'est comme un sable mouvant qui engloutit un passereau imprudent
Que l'ombre se saisira de votre personnalité et l'habillera d'un vêtement d'aigreurs et d'irritations.
Mais même lorsque l'ombre aura tout recouvert en vous,
Il suffira d'une pulsation de votre cœur pour déchirer le voile des ténèbres et faire jaillir la lumière.


(Extrait du livre "Le don du prophète" de Chris Iwen).



----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
* Note de l'administrateur : Voici le texte dont Perle fait allusion :

Citation :
Le Pardon véritable n'est pas un geste occasionnel, une absolution ponctuelle à l'égard d'un acte passé. D'une certaine manière, nous pouvons dire que le Pardon véritable embrasse tous les actes passées, mais également tous les actes à venir. En fait, le véritable Pardon est inconditionnel. Il est une rémission sans réserve à la Grâce. Cette rémission coïncide avec un retour en une intime béatitude, un retour en ce Royaume paisible où ruissèle le véritable Amour. Ce Royaume, nous ne le quittons toujours qu'en apparence, mais il s'agit d'une apparence qui a le goût amer de la séparation, la saveur acre de l'exil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://justedesfruitscueillis.blogspot.com/
utpala
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 449
Age : 43
Date d'inscription : 19/02/2006

MessageSujet: Re: Le Pardon   Lun 13 Aoû - 8:59

Oui, le Pardon peut transformer une larme de peine en une perle d'amour. :angel:

Merci pour ce texte à méditer ! jolie rose

_________________
La plénitude réside dans la vacuité.
N'être que pur silence, c'est ne manquer de rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aksysmundi.wix.com/parfum-eveil
utpala
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 449
Age : 43
Date d'inscription : 19/02/2006

MessageSujet: Re: Le Pardon   Sam 18 Aoû - 10:03

Sur le thème, un texte écrit il y'a deux ans :

Citation :
Le Pardon libérateur

Le véritable pardon n’est pas une grâce que l’on accorde à un moment donné, il n’est pas une faveur que l’on daigne concéder à autrui pour un acte passé. Non. Le véritable pardon n’est rien s’il n’est pas Total. Mais ce pardon absolu n’est pas possible sans lâcher-prise, sans avoir au préalable abandonné au courant de l’impermanence nos propres résistances. Celui qui nous froisse est une manifestation de l’Être, et refuser la vague c’est refuser l’océan. Cette frustration qui naît en soi est une opportunité formidable pour une introspection : Qu’est-ce qui résiste en moi ? Qu’est-ce qui observe en moi ? Quelle importance a cela « au regard de l’univers » ?

Mais il ne s’agit pas de lutter contre ces résistances. Ce pardon absolu doit tant illuminer l’autre dans ce qu’il est qu’ « accepter nos propres refus, notre propre imperfection ». C’est le grande réconciliation. Notre nature céleste est tant Conscience absolue que Pardon absolu. En ce sens, la libération du Pardon, c’est également la libération du Soi éternel. Par l’Abandon, le Soi triomphe ! …un vainqueur sans vaincu.

_________________
La plénitude réside dans la vacuité.
N'être que pur silence, c'est ne manquer de rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aksysmundi.wix.com/parfum-eveil
étoile

avatar

Féminin Nombre de messages : 29
Age : 37
Localisation : près de Montréal, Québec
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: Le Pardon   Sam 18 Aoû - 20:16

Vos deux textes Perle et Utpala m'ont tellement "parlé" ce matin que je l'ai ai mis sur mon blog. Smile



étoile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://etoilefuyante.spaces.live.com
Perle

avatar

Féminin Nombre de messages : 100
Age : 57
Localisation : Montagne de Reims
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Le Pardon   Mar 4 Sep - 17:38

J'aime beuacoup ce texte écrit il y a deux ans, il me Parle. Merci Utpala!

Aujourd'hui juste ceci car j'ai vraiment trop de mal à retrouver le flot des mots.

un adage à méditer, à explorer ..

"Se tromper est humain, pardonner est divin"



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://justedesfruitscueillis.blogspot.com/
Perle

avatar

Féminin Nombre de messages : 100
Age : 57
Localisation : Montagne de Reims
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Le Pardon   Jeu 6 Sep - 15:06



Perle a écrit:


"Se tromper est humain, pardonner est divin"

Pourquoi divin ??? parce que plus nous apprenons à pardonner, plus le Pardon se Vit dans notre Chair, plus nous nous rapprochons de Dieu ..
C'est à mon sens bien plus que l'homme qui pardonne, puisque le véritable Pardon est offert par le Christ .... le Christ en Soi ....

dans mon Regard, il n'est pas de plus grand Pardon que celui du Christ sur la croix...
" Père, pardonne leur car ils ne savent pas ce qu'ils font."
Serait ce là une Clef pour Entrer !!!!

Pour moi, le Pardon ne peut qu'être Christique. A noter qu'il n'est pas mentionné dans l'ancien Testament. Il est venu avec Jésus-Christ qui n'a Guéri qu'après avoir offert le Pardon ....

Et puis il est d'autant plus divin qu'il ne peut naître que de la Miséricorde .... l'Âme du Pardon ...
Le Pardon offre des Ailes...

J'ai aussi le sentiment profond que le véritable Pardon n'est pleinement que lorsque ce Vit le Merci pour ce qui a été Vécu.

Le Chemin du Pardon est à la fois le plus destructeur et reconstructeur. Son plus beau présent c'est de nous permettre de nous reconstruire, nous reCréer nous-mêmes ... Acte essenCiel ..... Enfantement de notre Inaccompli ...

Pour ceux que ce thème intéresse, j'aimerais soumettre à votre écho, ressenti cette histoire.(Soyez bien à l'Ecoute de ce qui se Vit en vous à la lecture)

Citation :
Un jour, un garçon de quatorze ans a tiré sur un adolescent, simplement pour prouver son courage au gang auquel il appartenait.

Tout au long du procès, la mère de la victime resta silencieuse et impassible jusqu'au verdict. Quand le jeune fut déclaré coupable du meurtre, elle se leva lentement et, fixant le garçon, elle lui annonça: "Je vais te tuer". Le jeune fut ensuite placé dans un centre spécialisé où il devait passer plusieurs années.

Au bout de six mois, la mère de la victime rendit visite au meurtrier. Avant de commettre ce crime, ce jeune vivait dans la rue et, depuis qu'il était en prison, il n'avait eu aucune visite. Ils parlèrent pendant un bon moment et, en partant, elle lui donna un peu d'argent pour qu'il puisse s'acheter des cigarettes. Puis elle commença à venir le voir régulièrement. Elle lui apportait à manger et de petits cadeaux. Un jour, elle lui demanda ce qu'il comptait faire en sortant. Il n'en avait aucune idée, aussi lui proposa-t-elle de l'aider en lui trouvant un travail dans l'entreprise d'un ami. Puis elle lui demanda où il pensait vivre et, comme il n'avait pas de famille, elle lui proposa d'utiliser provisoirement une pièce inoccupée dans sa maison.

A sa sortie de prison, il y vécut pendant huit mois, mangeant ce qu'elle cuisinait et travaillant dans cette entreprise. Un soir, elle l'appela dans le salon pour lui parler. Elle s'assit en face de lui et marqua une pause. Puis elle commença:

"Tu te souviens, au tribunal, quand j'ai dit que j'allais te tuer?
_ Bien sûr, répondit-il.

_Eh bien, dit-elle, c'est ce que j'ai fait. Je ne voulais pas que le garçon qui a tué mon fils sans raison puisse rester vivant sur cette terre. Je voulais qu'il meure. C'est pour cela que j'ai commencé à te rendre visite et à t'apporter des petites choses. C'est pour cela que je t'ai trouvé un travail et que je t'ai proposé de venir habiter chez moi. C'est comme cela que j'ai entrepris de te changer; Ce garçon a maintenant complètement disparu. Et maintenant je voudrais te proposer, comme mon fils est parti et que son assassin n'est plus non plus, de rester ici. J'ai de la place et j'aimerais t'adopter si tu le veux bien"

C'est ainsi qu'elle devint la mère du meurtrier de son fils, la mère qu'il n'avait jamais eue.


Tendrement
Perle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://justedesfruitscueillis.blogspot.com/
utpala
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 449
Age : 43
Date d'inscription : 19/02/2006

MessageSujet: Re: Le Pardon   Ven 7 Sep - 23:35

Merci Perle pour ce parfum d'amour qui embaume ce forum. jolie rose

Voici une fulgurance : Pardonner, c'est Aimer malgrès tout.

_________________
La plénitude réside dans la vacuité.
N'être que pur silence, c'est ne manquer de rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aksysmundi.wix.com/parfum-eveil
Murièle

avatar

Féminin Nombre de messages : 85
Age : 64
Localisation : région parisienne
Date d'inscription : 15/06/2006

MessageSujet: Re: Le Pardon   Sam 15 Sep - 21:56

Bonsoir,

cette histoire concernant ce garçon de 14 ans ayant tiré sur un adolescent m'a rappelé celle d'un film vu il y a plusieurs années déjà "La dernière marche" avec Susan Sarandon où il est question de pardon et de l'amour dans le pardon .
Une soeur, jouée par Susan Sarandon, accompagne jusqu'à la mort un homme condamné à la peine capitale pour avoir tué deux adolescents ...

Je me souviens encore aujourd'hui de ce très beau film.

Voir la souffrance de l'autre permet le pardon dans l'amour libérateur.

jolie rose
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shusha.blogspirit.com
cgigi2

avatar

Féminin Nombre de messages : 30
Age : 66
Date d'inscription : 01/11/2007

MessageSujet: le pardon....suite   Lun 19 Nov - 0:37

PARDONNER


Pour pardonner, il faut être capable de lâcher les peines du passé, les blessures, la tristesse. Nous pourrons ainsi nous en libérer et ouvrir la porte à l'affection, à la tendresse et à l'amour. Bien évidemment ce n'est pas facile et cela demande beaucoup de courage, mais nous devons travailler sur nos points les plus vulnérables. Malgré notre chagrin, l'amour est toujours en nous. Lorsque nous réussissons à pardonner cela nous guérit nous-mêmes et permet à l'amour de se manifester à nouveau.



Tant que nous ne pardonnons pas, nous continuons à porter et à transporter les blessures du passé. Notre cœur reste fermé, il continue à ressentir la peur, la déception, la culpabilité, et la honte. Il est plein d'hostilité, de colère, de peine et de haine. Si nous pouvons pardonner, et ouvrir notre cœur malgré toutes les peines et les injustices subies, nous libérerons en nous toutes les énergies bloquées et pourrons nous ouvrir aux autres, à la vie, à de nouvelles expériences. Nous nous donnons la chance de recommencer.



Pardonner est une nécessité si nous voulons continuer à vivre et à être heureux. Le pardon nous transforme, il transforme nos relations et notre vie. Pardonner ne signifie pas renier les blessures du passé, mais plutôt que de ressentir ces peines continuellement, de les garder en nous, de les vivre encore, nous nous débarrassons de l'énergie et de la force de la colère en nous. C'est un grand soulagement, une libération, un renouveau.



Aussi longtemps que nous restons prisonniers de nos mauvais souvenirs, il n'y aura pas de place pour de nouvelles possibilités. Nous voulons chasser ces souvenirs qui nous chagrinent, les expulser de notre mémoire, mais en agissant ainsi, nous ne faisons que d'y repenser et de les revivre à nouveau. Nous n'en sommes pas libres, et restons empoisonnés, pris dans les filets de la haine.



Nos réactions, nos réponses restent l'hostilité, la rage au lieu de l'amour, la tendresse et l'affection. La porte de notre cœur reste fermée tant nous craignons d'être à nouveau blessés et de souffrir, et nous fermons également la porte à toutes nouvelles opportunités, au changement et au bonheur.



Nous devrons arrêter la lutte et la guerre dans notre propre esprit. Nous devrons arrêter d'accuser les autres, et avoir le courage de prendre conscience du contenu de notre esprit, regarder ces peines bien en face, en ressentir l'amertume, sans vouloir fuir.



Nous pourrons enfin être en paix avec nous-mêmes, la guérison pourra alors s'opérer et la compassion naître pour nous-mêmes et aussi vis-à-vis des autres car nous pourrons comprendre l'intensité et la profondeur de leur douleur.



Lorsque nos comportements sont empreints d'amour et de compassion ils ont un grand impact. Le pardon est essentiel, sinon nous restons séparés des autres, nous nous sentons isolés. Il est très douloureux de se sentir seul. Quand nous rejetons quelqu'un, nous sommes les premiers à en souffrir. Quand nous souffrons, nous ne sommes pas suffisamment disponibles pour voir la souffrance des autres. Nous créons nous-mêmes une barrière, une séparation et nous isolons. Nous ne pouvons que ressentir solitude, tristesse, ennui et peur. Le pardon est la seule solution pour notre bien-être, pour nous décharger du lourd et douloureux fardeau du passé.



En prenant conscience de nos peines, nous prenons conscience des peines des autres, nous pouvons nous en libérer, les abandonner. Pardonner ne signifie pas oublier, mais nous donner le droit de garder notre cœur ouvert et recevoir de l'amour, au lieu de succomber aux feux destructeurs de la colère et de la haine.



Nous pouvons comprendre que chacun cherche le bonheur, comme nous-mêmes, que chacun souffre et est en proie aux désirs, à la colère et à l'ignorance. En général, ceux qui nous blessent souffrent et sont dans la confusion. Les comprendre, se mettre à leur place, nous aide à pardonner. L'amour et l'attention nous permettent de sortir de l'engrenage de la peine et de la colère. Pardonner est un acte d'humanité, c'est mettre le passé de côté, mettre le passé au passé et ne plus vivre le passé au présent. C'est effacer les différences entre soi et les autres, arrêter de juger et de condamner.



L'amour est le plus puissant remède. C'est ce qui nous soutient, ce qui nous nourrit. Nous pouvons beaucoup apprendre de ceux que nous considérons comme nos ennemis. Ils peuvent nous faire grandir, car en général ce que nous critiquons en eux est ce que nous n'acceptons pas en nous-mêmes. Nos ennemis nous montrent nos côtés sombres et cachés, nos complexes, ce à quoi nous nous agrippons. Nous avons ainsi l'opportunité de voir se réfléchir nos défauts, comme dans un éclatant miroir. Cela nous aide à nous connaître et à nous accepter plus profondément.



Le pardon est un long et difficile processus. Nous ne pouvons pas nous forcer à pardonner, nous risquons de ressentir de la colère et de la haine envers nous-mêmes si nous n'y parvenons pas. Pardonner requiert de la patience. Nous n'avons pas besoin de nous juger ou de nous punir davantage, mais plutôt laisser le processus se dérouler à son rythme, et si cela nous est possible ne plus nous sentir coupable, ce qui nous empêcherait de nous en libérer.



Nous vous avons en général plus de facilité à pardonner les autres que nous-mêmes. Souvent nous pardonnons aux autres bien avant nous-mêmes. Parfois même nous réussissons à pardonner les autres, mais nous continuons à nous en vouloir, à ressentir de la colère et de la honte envers nous-mêmes, sans en être conscient.



Nous n'avons pas besoin d'être parfaits pour nous aimer. Nous pouvons nous aimer tels que nous sommes. Malgré toutes nos imperfections, nous pouvons ouvrir notre cœur pour recevoir notre héritage d'amour.



Quand nous pardonnons, la peur, la culpabilité et la honte se transforment en bien-être et en joie, car ils proviennent d'un cœur ouvert aux expériences du présent. Quelles que soient nos difficultés et si insurmontables qu'elles paraissent, nous devons persévérer avec courage et patience pour ouvrir notre cœur, pardonner et entrer en contact avec notre immense capacité à aimer.


avec metta
gigi

source:


http://vipassanasangha.free.fr/t21_pardonner.htm

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
utpala
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 449
Age : 43
Date d'inscription : 19/02/2006

MessageSujet: Re: Le Pardon   Lun 19 Nov - 1:19

Nous sommes en résonance, chère gigi. Smile

_________________
La plénitude réside dans la vacuité.
N'être que pur silence, c'est ne manquer de rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aksysmundi.wix.com/parfum-eveil
cgigi2

avatar

Féminin Nombre de messages : 30
Age : 66
Date d'inscription : 01/11/2007

MessageSujet: Re: Le Pardon   Lun 19 Nov - 1:26

utpala dit:

Citation :
Nous sommes en résonance, chère gigi.


gigi :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Apsaagni

avatar

Féminin Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 14/02/2009

MessageSujet: Re: Le Pardon   Sam 14 Fév - 18:16

Citation :
Nous vous avons en général plus de facilité à pardonner les autres que nous-mêmes. Souvent nous pardonnons aux autres bien avant nous-mêmes. Parfois même nous réussissons à pardonner les autres, mais nous continuons à nous en vouloir, à ressentir de la colère et de la honte envers nous-mêmes, sans en être conscient.


Ce passage veux tout dire. D'après vous, à qui doit-on pardonner? La première et la seule personne à qui l'on doit pardonner est nous-même. Se pardonner c'est s'accepter tel que l'on est, sans aucun jugement et c'est se rapprocher de notre être. Pardonner aux autres n'est pas une mauvaise chose en soi, mais cela implique la croyance que la souffrance vient de l'extérieur, quand véritablement elle vient de l'intérieur. Lorsque nous nous pardonnons à nous-même , nous sommes conscient que la souffracne vient de nous et nous n'avons que faire de ce que l'autre personne vie :p . Oui cela peut sembler égoiste, mais en fait il s'agit seulement de réaliser que la seule personne à vivre ce que nous vivons est nous-même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
utpala
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 449
Age : 43
Date d'inscription : 19/02/2006

MessageSujet: Re: Le Pardon   Sam 14 Fév - 21:45

Bonjour chère Apsaagni et bienvenue sur ce forum. jolie rose

D'où vient ce pseudonyme et que signifie t-il ? Je t'invite (si tu le souhaites) à nous en dire un peu plus dans la rubrique "Au pas de la porte".

Apsaagni a écrit:
Ce passage veux tout dire. D'après vous, à qui doit-on pardonner? La première et la seule personne à qui l'on doit pardonner est nous-même. Se pardonner c'est s'accepter tel que l'on est, sans aucun jugement et c'est se rapprocher de notre être. Pardonner aux autres n'est pas une mauvaise chose en soi, mais cela implique la croyance que la souffrance vient de l'extérieur, quand véritablement elle vient de l'intérieur. Lorsque nous nous pardonnons à nous-même , nous sommes conscient que la souffracne vient de nous et nous n'avons que faire de ce que l'autre personne vie :p . Oui cela peut sembler égoiste, mais en fait il s'agit seulement de réaliser que la seule personne à vivre ce que nous vivons est nous-même.
Je te remercie pour ton intervention riche et pertinente :

Sur un plan relatif, un pardon profond et véritable est un lâcher-prise, une rémission, un abandon qui nous rapproche de l'amour inconditionnel. Ce pardon, même accordé à l'autre, nécessite un certain renoncement, un certain détachement. En ce sens, nous pourrions dire d'une certaine manière qu'il est libérateur.

Dans l'absolu, ce que nous sommes réellement est présence intemporelle, abyssale, vacante, vierge de tout jugement ; aussi peut-on dire qu'en vérité, il n'y a jamais eu personne pour pardonner ni rien qui ne soit à pardonner.

Me rejoins-tu ? Smile

_________________
La plénitude réside dans la vacuité.
N'être que pur silence, c'est ne manquer de rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aksysmundi.wix.com/parfum-eveil
Apsaagni

avatar

Féminin Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 14/02/2009

MessageSujet: Re: Le Pardon   Sam 14 Fév - 22:05

J'adore le terme que tu as utilisé, ' libérateur'. Je comprend parfaitement ce que tu veux dire.

PS:Il me fera plaisir d'aller me présenter Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Monko



Masculin Nombre de messages : 6
Localisation : paris
Date d'inscription : 16/02/2009

MessageSujet: quelques considérations sur le pardon   Lun 16 Fév - 12:47

[i]Bonjour à tous, mon nom est Monko, nom qui m'a été donné lors de mon ordination dans le zen, et qui signifie "porte de l'éveil"... Je remercie utpala pour son invitation à partager sur ce forum. Voici quelques considérations sur la pardon, postées récemment sur mon blog:

- Pardonner, profondément, c'est quitter sa soufrance; c'est SE quitter;

- Tant que nous pensons être quelqu'un, le pardon est impossible car la personne en nous est l'offensé;

- Le pardon n'est pas une action: on ne pardonne pas. Pardonner est voir qu'il n'y a personne en nous qui puisse être offensé;

- Il n'y a que l'offenseur qui puisse être offensé;

- Aucun pardon n'est possible sans compréhension;

- L'intention (égotique) de pardonner est prétention: dans cette intention est contenue l'idée, la croyance et l'affirmation que l'autre est en faute, coupable vis à vis de nous, coupable de notre souffrance. Aussi, d'une certaine manière, c'est tout autant à l'offenseur de pardonner et à l'offensé de remercier car tout est un;

- Pardonner est voir que l'offense est notre affaire, qu'elle ne vient pas de l'extérieur;

- Pardonner n'est possible que dans et par la vision/compréhension qu'il n'y a ni offenseur ni offensé, qu'ils sont les 2 faces d'une même pièce, de la Réalité;

- Si nous contactons notre liberté originelle, non seulement nous demeurons libre de toute offense ou souffrance, mais nous libérons "l'autre" de sa qualité d'offenseur qui n'est que restriction, et souffrance;

- L'offenseur est en souffrance, il projette sur l'autre les causes de sa propre misère;

- L'offense est une demande: à travers elle, l'offenseur cherche, quémande sa tranquilité;

- Celui qui vous insulte ne fait rien d'autre que vous demander votre aide, celle de lui révéler sa propre tranquilité;

- Par l'offense, l'offenseur se perd et se cherche en Vous;

- L'offenseur est notre bienfaiteur et l'offense notre cadeau: c'est ce qui est dans l'instant, et qui pointe notre silence, notre compréhension;

- Si nous nous sentons offensé, nous prêtons foi et réalité à l'offenseur "séparé". L'offensé perpétue l'offenseur, et la misère demeure, renforcée; voilà pourquoi notre compréhension, notre éveil à notre ultime réalité illumine toute chose et apporte un bien, une aide insoupçonnée à l'univers entier: Nous permettons à l'autre et à tout ce qui nous fait l'honneur de nous visiter de se libérer en Nous...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nondualite.canalblog.com
Apsaagni

avatar

Féminin Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 14/02/2009

MessageSujet: Re: Le Pardon   Lun 16 Fév - 16:49

Je suis completement d'accord:) Tout viens de l'intérieur, c'est en cherchant à l'exterieur de nous que l'on se perd. Il faut savoir s'oublier et donner entierement la place à notre Être.

J'ai bien aimé le bout où tu parle d'offenseur et de l'offense. Dans mon vocabulaire j'utilise, la victime et le persécuteur .

Au plaisir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
utpala
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 449
Age : 43
Date d'inscription : 19/02/2006

MessageSujet: Re: Le Pardon   Mar 17 Fév - 1:11

Bonsoir Monko et bienvenue sur ce forum. :fleur:

_________________
La plénitude réside dans la vacuité.
N'être que pur silence, c'est ne manquer de rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aksysmundi.wix.com/parfum-eveil
chrysalide

avatar

Féminin Nombre de messages : 3
Age : 46
Localisation : nantes
Date d'inscription : 03/09/2011

MessageSujet: Re: Le Pardon   Sam 3 Sep - 17:55

Faut-il vraiment pardonner à ceux qui nous ont fait du mal ..
je ne trouve de réponse nul part....
je suis désespérée ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
utpala
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 449
Age : 43
Date d'inscription : 19/02/2006

MessageSujet: Re: Le Pardon   Mar 20 Sep - 0:02

chrysalide a écrit:
Faut-il vraiment pardonner à ceux qui nous ont fait du mal ..
je ne trouve de réponse nul part....
je suis désespérée ...
Bonsoir Chrysalide.

Il ne s'agit pas de se conformer à une obligation, mais de se soulager d'un fardeau. jolie rose

Bonne nuit.

_________________
La plénitude réside dans la vacuité.
N'être que pur silence, c'est ne manquer de rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aksysmundi.wix.com/parfum-eveil
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Pardon   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Pardon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LE PARDON Compilation de textes
» Une belle leçon de pardon....
» Le pardon avec Jean Montbourquette.
» Chapelet de la miséricorde et du pardon
» La question du pardon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ici & Maintenant :: Au coin du feu :: Au sujet de l'Amour-
Sauter vers: