PortailPortail  AccueilAccueil  MembresMembres  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La lampe du corps, c'est l'œil.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
utpala
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 449
Age : 44
Date d'inscription : 19/02/2006

MessageSujet: La lampe du corps, c'est l'œil.   Dim 18 Nov - 12:11

En résonance avec les magnifiques textes déposés sur ce forum par cgigi2, voici un extrait non moins magnifique :

"Ne vous faites pas de trésors sur la terre, là où les mites et la rouille les dévorent, où les voleurs percent les murs pour voler. Mais faites-vous des trésors dans le ciel, là où les mites et la rouille ne dévorent pas, où les voleurs ne percent pas les murs pour voler. Car là où est ton trésor, là aussi sera ton cœur. La lampe du corps, c'est l'œil. Donc, si ton œil est vraiment clair, ton corps tout entier sera dans la lumière ; mais si ton œil est mauvais, ton corps tout entier sera plongé dans les ténèbres. Si donc la lumière qui est en toi est ténèbres, quelles ténèbres y aura-t-il !"

Evangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 6,19-23.

_________________
La plénitude réside dans la vacuité.
N'être que pur silence, c'est ne manquer de rien.


Dernière édition par le Sam 8 Déc - 2:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aksysmundi.wix.com/parfum-eveil
cgigi2

avatar

Féminin Nombre de messages : 30
Age : 67
Date d'inscription : 01/11/2007

MessageSujet: Re: La lampe du corps, c'est l'œil.   Sam 24 Nov - 9:14

Utpaladit:
Code:
En résonance avec les magnifiques textes déposés sur ce forum par cgigi2, voici un extrait non moins magnifique
:

gigi dit:


C'est effectivement un très beau texte Smile


je t'en propose un autre au sujet de l'oeil


--------------------------------------------------------

Ce que voit le Bouddha, selon les textes

« Durant la première veille de la nuit, sa vision intérieure ne connut plus d’obstacle. C’est ce que l’on désigne par “l’ouverture de l’œil divin”. Alors, il orienta son attention vers le passé ; il vit son passé et celui d’innombrables êtres formant une chaîne ininterrompue à travers les éons et les ères terrestres.

Dans la seconde veille, son œil de la sagesse s’ouvrit encore davantage et il contempla le spectacle de l’univers entier comme un miroir sans tache. Il vit les êtres naître et mourir, chacun selon son karma, les lois de la cause et de l’effet. Voyant que la naissance et la mort se produisent suivant la chaîne de la causalité, il embrassa le cycle de tous les êtres. Il considéra les heureux et les malheureux, les glorieux et les humbles, suivant chacun leur chemin. Il examina comment, ignorants et douloureux, tous étaient emportés par les vagues déchaînées de la naissance, de la vieillesse, de la maladie et de la mort.

Durant la troisième et dernière veille, il s’attacha à déraciner cette souffrance pour toujours. Il avait clairement compris les chaînons de l’interdépendance où chaque stade est produit par une cause précédente, la cause originelle étant l’ignorance. Et il saisit combien les êtres étaient animés par le mouvement de la puissance du karma. Et maintenant son œil divin cherchait les moyens de la libération. Il vit que, par la cessation de la naissance, ni la vieillesse ni la mort ne pourraient se produire ; par la cessation du devenir, il n’y aurait plus de naissance ; par la cessation de l’avidité, il n’y aurait plus de devenir, et ainsi de suite en remontant l’enchaînement des causes jusqu’à l’ignorance. Il eut donc l’intuition de la souffrance et de la cause de la souffrance, de la cessation de la souffrance et de la voie de la cessation de la souffrance.

À la fin de la troisième veille, aux premières lueurs de l’aube, le Bodhisattva vit à travers les ultimes traces de l’ignorance jusqu’en soi. Il avait atteint l’Éveil absolu et était devenu le Bouddha. »

(Sherab Chödzin Kohn, d’après les Écritures bouddhiques)

Octobre 2000

Michel Henri Dufour

avec metta
gigi


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
utpala
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 449
Age : 44
Date d'inscription : 19/02/2006

MessageSujet: Re: La lampe du corps, c'est l'œil.   Dim 25 Nov - 5:25

Magnifique ! Smile

_________________
La plénitude réside dans la vacuité.
N'être que pur silence, c'est ne manquer de rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aksysmundi.wix.com/parfum-eveil
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La lampe du corps, c'est l'œil.   

Revenir en haut Aller en bas
 
La lampe du corps, c'est l'œil.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Corps subtils dans l'Hindouisme
» Pendant ma méditation, mon corps devient lourd et j'ai l'impression que je vais m'évanouir.
» 7 demeures de thérèse d'avila, esprit, coeur, corps
» Le corps est vibration d'énergies (résultat de recherche scientifique)
» Le corps de Sainte Bernadette

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ici & Maintenant :: Au coin du feu :: Sujets libres-
Sauter vers: