PortailPortail  AccueilAccueil  MembresMembres  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Quête sincère ou Ambition ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Muttifree



Féminin Nombre de messages : 73
Age : 74
Date d'inscription : 12/11/2007

MessageSujet: Quête sincère ou Ambition ?   Ven 4 Jan - 13:59

Bonjour à toutes et tous, amour

Et voici … j’ai fait une « intéressante » rencontre…

Toute rencontre devrait s’effectuer dans la nudité intellectuelle (mentale) totale, me direz-vous… dans le pur silence de l’être…. dans l’écoute attentive absoute d’un quelconque jugement… et de questionnements… certes, j’entends bien ce mouvement de l’amour, et le pratique naturellement incessamment… l’autre, invariablement en « mon regard », manifeste un reflet sur le miroir de l’ici et maintenant, permettant un échange pour « me « voir tout autant que « l’autre » peut « se voir », et pour entendre « sa note » tandis qu’il entendra « la mienne », toute note participant de la symphonie de l’Un.

N’est-ce pas là le principe essentiel de « l’échange » et de la transmission directe qui s’effectue face à un être dit ou pensé avoir réalisé l’éveil ?
Ne sommes nous pas presque tous, à un moment donné de l’existence, en quête d’un tel être, d’un gourou, d’un sage, face auquel notre propre « désir d’éveil » va nous conduire ?
Ne devenons-nous pas, en ce désir, voire en cette volonté, « adepte d’une religion, ou d’une voie », pour obtenir le bonheur, la sagesse, la connaissance, l’éveil ?

Dès lors, ne devrions-nous pas, réfléchir, nous poser sincèrement et profondément ces questions ?

Sommes-nous réellement conscients, que cette quête, ce désir, cette volonté, ne dissimule pas « la tentation de s’élever au-dessus de ses semblables »… et donc : une ambition…. ?

Sommes-nous réellement conscients qu’il ne se cache pas là, la quête d’une récompense ultime, se déclarer : Eveillé… ?

En cette quête, sommes-nous totalement certain de la pureté de notre cœur, et de ne pas plutôt se centrer sur notre petit « moi-je » veux … devenir… un être admirable…

N’existe-t-il pas, bien caché dans les profondeurs, le désir de se fabriquer une belle image de soi, et par là même de faire croître plus encore une idée séparative entre soi-même et autrui ?

Notre quête d’éveil, notre appel à l’éveil ne se formule-t-il pas, ne s’élève-t-il pas uniquement par la voix du mental ?

Toutes ces questions relèvent du mental, répondront peut-être certains d’entre nous ?
Pourtant, ne peut-il se montrer tendrement et amicalement un bon serviteur, ce mental si décrié, lorsqu’il élève en soi les bonnes questions ?

Avons-nous réellement allumé la lampe de l’esprit ?

:???:


flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://muttimages.blogspot.com
lotusblanc

avatar

Féminin Nombre de messages : 35
Age : 81
Localisation : Belgique (Wallonie)
Date d'inscription : 14/12/2007

MessageSujet: Quête sincère ou ambition   Ven 4 Jan - 16:18

"Très bonne question!", ai-je envie de te dire, Akshara!
Mais cette formule comme tant d'autres trop utilisées perd tous les jours de sa valeur.
Comme toi, je pense que le mental peut être un loyal "serviteur "pourvu qu'il s'oublie en écoutant le message venu d'ailleurs.

Hier, j'ai regardé une émission consacrée à Jeanne Moreau qui va bientôt fêter ses 80 ans. Elle a dit quelque chose de très touchant:"Je suis comme un tuyau d'arrosage, qui se doit d'être propre et prêt à l'emploi."
Elle n'est pas l'eau, elle n'est pas celui ou celle qui la reçoit , elle transmet, tout simplement.

Ne pourrions-nous pas être un simple transmetteur lorsque nous rencontrons quelqu'un, Monsieur ou Madame Tout-le-monde . "dans la nudité mentale" comme tu le dis si bien ?
Tout inconnu rencontré peut être un maître ou quelqu'un qui cherche une réponse; qu'importe! Une rencontre est toujours intéressante ou alors c'est de notre part un manque d'attention à
la vie.

flower flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: la lumiere   Sam 5 Jan - 22:16

Bonjour a tous, une conscience et une morale totalement nouvelles sont indispensables a l'avenement d'un changement radical au sein de la culture et des structures sociales actuelles.C'est une evidence, pourtant ni la gauche, ni la droite, ni les mouvances revolutionnaires n'ont l'air de s'en inquieter.Les dogmes, les formules, les ideologies, quelle qu'en soit la nature, font partie de notre vieille conscience passee; ce sont des elaborations d'une pensee qui fonctionne de maniere fragmentaire- en politique,la droite, la gauche et le centre en sont l'illustration. Cette activite parcellaire entraine inevitablement des effusions de sang orchestrees soit par la droite, soit par la gauche, ou bien elle mene au totalitarisme.Telle est la situation dont nous sommes temoins.Nous voyons la necessite d'un changement sur le plan social, economique et moral, mais les reponses emanent de cette vieille conscience qui laisse a la pensee le role principal.Le desordre, la confusion et la detresse qui sont le lot de l'humanite font partie du paysage de cette vieille conscience, et, faute d'y apporter de profonds changements, toute activite humaine - qu'elle soit d'ordre politique, economique ou religieux - ne nous poussera qu'a une destruction reciproque et a l'aneantissement de la planete.C'est l'evidence meme pour tout etre sense.
Il faut etre a soi-meme sa propre lumiere.Cette lumiere est la seule et unique loi : il n'en existe pas d'autre. Toutes les autres lois emanent de la pensee, et sont donc fragmentaires et contracdictoires.Etre a soi-meme sa propre lumiere, c'est refuser de suivre la lumiere d'un autre, si raisonnable, si logique, si exceptionnel, si convaincant soit-il.Vous ne pouvez pas etre votre propre lumiere si vous etes plonge dans les tenebres de l'autorite, des dogmes, des conclusions hatives.La morale n'est pas une emanation de la pensee, ni l'effet des pressions exercees par le milieu ambiant, elle ne releve ni du passe ni de la tradition. La morale est enfant de l'amour, et l'amour n'est ni le desir ni le plaisir.La jouissance, sensuelle ou sexuelle, n'est pas l'amour.
Etre a soi-meme sa propre lumiere : la est la vraie liberte - et cette liberte n'est pas une abstraction, elle n'est pas le fruit de la pensee.Etre authentiquement libre, c'est etre affranchi de toute dependance, de tout attachement, de toute soif d'experience.Etre a soi-meme sa propre lumiere, c'est s'etre degage des structures memes de la pensee.Au sein de cettre lumiere, il n'y a place que pour l'agir, de sorte que jamais l'action ne peut etre contracdictoire.La contradiction n'existe que lorsque cette lumiere est dissociee de l'action, lorsqu'il y a clivage entre l'acteur et l'action.Tout ideal, tout principe n'est qu'un processus mental sterile, et il ne peut coexister avec cette lumiere - l'un est la negation de l'autre.Que l'observateur soit la, et cette lumiere, cet amour sont aussitot exclus. La structure meme de l'observateur est l'oeuvre de la pensee, qui n'est jamais neuve, jamais libre. Le "comment", le systeme, la pratique n'ont au
cun interet.Seule compte la perception lucide, qui se confond avec l'action.C'est a tra vers vos yeux que doit se former cette vision, non a travers ceux d'un autre. La lumiere -rien d'autre ne compte que la lumiere. Voila ce qu'est l'amour. TEXTE DE KRISHNAMURTI
Revenir en haut Aller en bas
Muttifree



Féminin Nombre de messages : 73
Age : 74
Date d'inscription : 12/11/2007

MessageSujet: Re : Quête sincère ou Ambition   Dim 6 Jan - 21:31

Bonsoir à tous, Bonsoir Gérald,

Peut-être n’est-ce qu’une impression créée par ta frappe du texte de Krishnamurti directement à la suite de ton bonsoir, Gérald, mais je ressens comme un agacement, sinon une petite colère, du même genre d’ailleurs que le jour où tu nous as parlé du film… « Que sait-on vraiment de la réalité ? ».

Tu nous dis Bonjour, puis soudainement… tu cites Jiddu Krishnamurti,

Citation :
« Bonjour a tous, une conscience et une morale totalement nouvelles sont indispensables a l'avenement d'un changement radical au sein de la culture et des structures sociales actuelles.C'est une evidence, pourtant ni la gauche, ni la droite, ni les mouvances revolutionnaires n'ont l'air de s'en inquieter…. »
Beaucoup d’entre nous « entendons » fortement et consciemment la parole de Krishnamurti, certains d’entre nous l’ont rencontré, d’autres connaissent ses entretiens et ses causeries par le biais des livres qui continuent à être édités… et nous savons qu’il s’était voué à transmettre notre possible libération de la pensée psychologique, cette « pensée émotionnelle et conditionnée » qui produit sans arrêt de la réaction, mais jamais aucune réelle action.

Lorsqu’il a crée La Krishnamurti Foundation Trust, suivi de plusieurs centres éducatifs, c’était dans le but que chaque individu en ces écoles (qu’il soit enseignant ou enseigné) explore le monde du savoir, le monde de sa propre pensée, et le monde de son propre comportement… Krishnamurti appelait, souhaitait susciter, en chaque auditeur, l’Eveil de l’Intelligence.
Ce qu’il souhaitait nous faire « Voir » par-dessus tout, c’est que nous devions apprendre à « nous observer » sérieusement, lucidement (et sans jugement aucun) à tous instants de notre existence, afin de débusquer dans notre manière d’être (et de nous comporter) tout l’arrière plan conditionné de nos réactions, notre façon d’acquiescer à ceci ou à cela par habitude, par besoin d’une autorité (manque de confiance en soi), par envie, par peur… etc. Et il existe bien d’autres façons de se voiler la face, de vivre avec un ou plusieurs masques…

Je te rejoins donc, Gérald, en cette fulgurante citation de Krishnamurti, pour dire bien haut, avec toi, que cette mutation de la conscience individuelle est totalement d’actualité et lorsque j’édite en ce forum avec un peu d’insistance, j’en conviens, des textes libres sur « La connaissance de soi » je ne fais que re-transmettre ma compréhension, « ce que j’ai entendu » de la nécessité de cette prise de conscience de nos comportements individuels.
Et de la nécessité aussi de débusquer nos véritables motivations lorsque nous décidons de cheminer sur le sentier de l’Eveil…

« Si nous voulons changer les conditions existantes, nous devons d'abord nous transformer nous-mêmes, c'est-à-dire devenir conscients de nos actions, de nos pensées, de nos sentiments dans notre vie quotidienne. » (Krishnamurti - entretien en 1967)

La vigilance, vis-à-vis de soi-même, est un impératif, avant même que de regarder « ce qui ne va pas » autour de soi… Le premier « prochain » c’est soi-même, tant que l’on n’a pas vu ni reconnu en soi-même, les mouvements réactionnels d’une émotivité qui n’a rien à voir avec la sensitivité, les mouvements réactionnels de toutes les formes de l’égocentrisme, les mouvements réactionnels des habitudes conceptuelles, les mouvements réactionnels issus de la mémoire, les mouvements réactionnels de la peur et de sa multitude de déclinaison….

« La peur est une souffrance.
La peur est la non-acceptation de ce qui "est".
La peur n'existe que par rapport à quelque chose.
C'est l'esprit qui crée la peur.
Seule la connaissance de soi peut vous affranchir de la peur.
La connaissance de soi est le commencement de la sagesse et la fin de la peur. » (Krishnamurti – La première et la dernière liberté – 1964)


En bref, une vigilance impérative vis-à-vis de soi-même tant que nous n’avons pas décrypté tout ce qui constitue la personnalité à laquelle nous nous identifions…

« La méditation consiste à être conscient de chaque pensée, de chaque sentiment ; à ne jamais les juger en bien ou en mal, mais à les observer et à se mouvoir avec eux. En cet état d'observation, on commence à comprendre tout le mouvement du penser et du sentir. De cette lucidité naît le silence. » (Krishnamurti – se libérer du connu -1977)

Impossible de conclure cette conversation sans une autre parole de l’extraordinaire instructeur que ce siècle nous a permis d’entendre :

« La Vérité est un pays sans chemin.
Aucune organisation, aucune foi, nul dogme, prêtre ou rituel, nulle connaissance philosophique ou technique de psychologie ne peuvent y conduire l'homme.
Il lui faut la trouver dans le miroir de la relation, par la compréhension du contenu de son propre esprit, par l'observation et non par l'analyse intellectuelle ou la dissection introspective.
L'homme s'est construit des images religieuses, politiques ou personnelles, lui procurant un sentiment de sécurité. Celles-ci se manifestent en symboles, idées et croyances.
Le fardeau qu'elles constituent domine la pensée de l'homme, ses relations et sa vie quotidienne. Ce sont là les causes de nos difficultés, car, dans chaque relation, elles séparent l'homme de l'homme. Sa perception de la vie est façonnée par les concepts préétablis dans son esprit. Le contenu de sa conscience est cette conscience. Ce contenu est commun à toute l'humanité.
L'individualité est le nom, la forme et la culture superficielle que l'homme acquiert au contact de son environnement. La nature unique de l'individu ne réside pas dans cet aspect superficiel, mais dans une liberté totale à l'égard du contenu de la conscience.
La liberté n'est pas une réaction ; la liberté n'est pas le choix.
C'est la vanité de l'homme qui le pousse à se croire libre par le choix dont il dispose.
La liberté est pure observation, sans orientation, sans crainte ni menace de punition, sans récompense. La liberté n'a pas de motif ; la liberté ne se trouve pas au terme de l'évolution de l'homme mais réside dans le premier pas de son existence. C'est dans l'observation que l'on commence à découvrir le manque de liberté.
La liberté se trouve dans une attention vigilante et sans choix au cours de notre existence quotidienne


amour flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://muttimages.blogspot.com
utpala
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 449
Age : 44
Date d'inscription : 19/02/2006

MessageSujet: Re: Quête sincère ou Ambition ?   Lun 7 Jan - 0:14

Citation :
Quête sincère ou ambition ?
Merci, Akshara, de soulever cette question essentielle. En effet, il ne s'agit pas de devenir meilleur ou d'acquérir un statut quelconque, mais de réaliser la plénitude de ce que nous sommes réellement. Rien de ce que nous croyons être, rien de ce que nous aspirons à devenir n'est plus "satisfaisant" que notre nature la plus fondamentale. Lorsque se révèle l'ampleur, la complétude et la divinité du "Je suis", toute identification en ceci ou cela apparait alors bien étriquée, bien terne.

Il convient de se demander à quoi l'on aspire réellement : "Devenir un éveillé" ou s'abandonner au Soi. L'un est de l'ordre de l'insatisfaction, l'autre relève du pur contentement d'être.

Je vous embrasse tous. :fleur:

_________________
La plénitude réside dans la vacuité.
N'être que pur silence, c'est ne manquer de rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aksysmundi.wix.com/parfum-eveil
Invité
Invité



MessageSujet: IMPRESSION   Mar 8 Jan - 23:24

Bonsoir Akshara, ce n'est qu'une impression il n'y a aucun agacement ni colere c'est peut etre du a la facon dont je redige mon texte, je n'emploie pas comme vous de smilies et il va falloir que je m'initie au traitement de texte bonne soiree
Revenir en haut Aller en bas
Muttifree



Féminin Nombre de messages : 73
Age : 74
Date d'inscription : 12/11/2007

MessageSujet: Re : Sujets libres :: Quête sincère ou Ambition ?   Mer 9 Jan - 4:36

Bonsoir Gérald,

Sur le fond il n'est pas bien important que tu utilises (ou pas) des smilies, et même que tu ne connaisses pas bien le traitement de texte... l'important c'est, ce me semble, nos échanges et la communication.

Smile Amicalement, à plus...

flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://muttimages.blogspot.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quête sincère ou Ambition ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quête sincère ou Ambition ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cherche roman ayant pour thème l'ambition
» REMEDE AU MANQUE D'AMBITION DANS AT TALIB AL ILM
» hénaurme
» En recherche de bons livres ( ésotériques ou non )
» L'Algérie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ici & Maintenant :: Au coin du feu :: Sujets libres-
Sauter vers: