PortailPortail  AccueilAccueil  MembresMembres  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Silence et mutisme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
utpala
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 449
Age : 44
Date d'inscription : 19/02/2006

MessageSujet: Silence et mutisme   Mar 27 Mai - 19:21

Bonjour Perle et bonjour Muttifree. Smile

Muttifree a écrit:
Je suis ravie de ton retour en cet espace devenue tellement silencieux que l'on pourrait soupçonner un certain mutisme, plutôt que Le Véritable Silence... (source)

"Silence", "mutisme"... Voici un sujet qu'il serait intéressant d'approfondir ! Wink

Qu'est ce qui selon vous distingue le Silence du mutisme Question

Au plaisir de vous lire. jolie rose

_________________
La plénitude réside dans la vacuité.
N'être que pur silence, c'est ne manquer de rien.


Dernière édition par utpala le Mer 28 Mai - 11:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aksysmundi.wix.com/parfum-eveil
Muttifree



Féminin Nombre de messages : 73
Age : 74
Date d'inscription : 12/11/2007

MessageSujet: Re : Silence et mutisme   Mer 28 Mai - 5:13

Bonsoir Utpala,

Bonsoir à tous,

Et bien voilà bien la question qui se pose… Que se passe-t-il dans ce forum ?
Nous trouvons-nous face au MUTISME, aucun membre ne considérant plus avoir de sujet ou d’idée à communiquer et à partager, ou n’osant plus le faire pour x raison difficilement discernable.

- Il se peut, et je le souhaite vraiment qu’en cet espace règne désormais le Silence vrai.

Ce Silence, éveillé, lucide, serein, ce Silence qui offre de la clarté à l’intelligence, une clarté qui laisse entrevoir une réalité spirituelle qui touche à l’Absolu… en deçà de tous les mots qui s’essaient à traduire ce toucher… et à le communiquer.
Il ne faut cependant pas oublier que les mots ne sont pas la chose… que tous ces mots qui tendent à traduire le Silence de l’Absolu, ne sont, ni le Silence ni l’Absolu… ils ne font que traduire une pensée intuitive… qui ne peut, le plus souvent, être entendue que par les individus ayant eu une approche ou un toucher du Silence vrai, ce silence qui abolit toute pensée, et marque l’instant où l’on se tait « au-dedans de soi »…

Est-ce le cas pour tous les membres de ce forum ?
Tous les membres ont-ils entendu, comme je l’entends fort bien, que le silence puisse être un langage non-verbal (tel qu’il est, sans conteste, entre un Maître et son disciple) ?
Auquel cas effectivement, le langage non-verbal, poétique, intuitif… devrait remplir les pages de ce forum… tous les membres ayant atteint à la pensée intuitive et l’exprimant…

Ou bien n’ayant pas atteint à la pensée intuitive, ou n’ayant pas atteint à l’écoute permettant d’entendre et d’être touchés, se sont-ils sentis plus ou moins en difficulté pour s’exprimer, pour échanger… voire, se sont-ils sentis exclus ?

Le danger d’une certaine forme « d’élitisme » de l’ Eveil ne se serait-il pas glissé en cet espace ?

Nullement juge, simple témoin… je ne fais que poser la question.

MUTISME ou SILENCE VRAI …

A vous de répondre….

Très chaleureusement,

Muttifree.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://muttimages.blogspot.com
utpala
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 449
Age : 44
Date d'inscription : 19/02/2006

MessageSujet: Re: Silence et mutisme   Mer 28 Mai - 13:38

Merci de partager avec nous le fond de ta pensée. :accord:

Pour accompagner tes propos, le "Silence véritable" n'est pas absence de mot ou de son, mais l'espace vivant où évoluent ces derniers ; il est profond, vacant, inconditionnel, absolu... Et la contemplation de ce Silence intime, peut plonger dans un certain mutisme, dans une absence de mot.

Il faut bien comprendre que le mutisme n'est évidemment pas la règle d'or de ce forum. Chacun est tout à fait libre de s'y exprimer et de susciter des échanges. De même, personne n'est contraint de le faire.

Pour ma part, il est vrai que je ne ressens plus vraiment le besoin de parler longuement de spiritualité. Je me contente de savourer les multiples variantes de l'instant présent. En ce sens, il me plait de lire ici et là ce qui émane de la singularité de chacun. Certaines de ces lectures font parfois surgir une appréciation ou un commentaire. Parfois, il font simplement naître un sourire de complicité ou un acquiescement silencieux. Ceci dit, je ne refuse pas de répondre à une question lorsque celle-ci se présente et de partager mon ressenti, bien au contraire.

J'ajouterais simplement ceci : J'espère que le mutisme de ce forum n'est pas simplement dû à la rareté des interventions de son administrateur.

Au plaisir de vous lire. jolie rose

_________________
La plénitude réside dans la vacuité.
N'être que pur silence, c'est ne manquer de rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aksysmundi.wix.com/parfum-eveil
cgigi2

avatar

Féminin Nombre de messages : 30
Age : 66
Date d'inscription : 01/11/2007

MessageSujet: Chutttt..   Sam 31 Mai - 4:27

le Bouddha expliquant à Ananda l'impossibilité d'exprimer valablement, par des paroles, la réponse convenable au religieux errant Vacchagotta, et sans doute à nous tous, qui lui sommes étroitement apparentés. Le Bouddha considère que le silence convient, pour toutes les questions ultimes, en raison de l'infirmité intrinsèque du langage :

"Celui qui atteint l'apaisement , nulle mesure ne le peut mesurer
Pour parler de lui il n'y a point de paroles
Ce que l'esprit pourrait concevoir s'évanouit
Ainsi tout chemin est interdit au langage" (Sutta-nipàta)

http://www.dailymotion.com/video/x2zp38_noble-silence_events


avec metta
gigi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Muttifree



Féminin Nombre de messages : 73
Age : 74
Date d'inscription : 12/11/2007

MessageSujet: Re : Silence et mutisme   Dim 1 Juin - 21:22

Bonsoir Utpala, bonsoir aux quelques intervenants de ce sujet,

Citation :
Merci de partager avec nous le fond de ta pensée.

Merci de me laisser partager le fond de ma pensée, puisque effectivement il s'agit "de pensée". Un forum n’est-il pas un espace pour l’échange de ce à quoi nous pensons lorsque, pour x raison qui appartient à chacun, communiquer, échanger se présente comme nécessaire et utile dans l'instant.
Et lors même que nous avons contemplé le Silence, ce qui, pour le plus grand nombre n’est pas un état permanent, ne revenons-nous pas avec quelque désir de partage ?

Citation :
Pour accompagner tes propos, le "Silence véritable" n'est pas absence de mot ou de son, mais l'espace vivant où évoluent ces derniers ; il est profond, vacant, inconditionnel, absolu... Et la contemplation de ce Silence intime, peut plonger dans un certain mutisme, dans une absence de mot.
Merci infiniment, Utpala, de bien vouloir accompagner mes propos, et j’accompagne volontiers ta description du « Silence véritable », quand bien même il m’était apparu inconcevable de tenter de le traduire.

Citation :
Il faut bien comprendre que le mutisme n'est évidemment pas la règle d'or de ce forum. Chacun est tout à fait libre de s'y exprimer et de susciter des échanges. De même, personne n'est contraint de le faire.
Je le comprends évidemment bien, et là, se trouve le fondement de ma pensée interrogative, d’autant que la création d’un forum ne peut être que sous tendue par une intention…
Or, l’intention émane du domaine de la pensée, me semble-t-il ?
L’intention de communiquer, d’échanger et de partager… et en ce qui concerne ce forum très précisément, l’intention de communiquer, échanger et partager les diverses approches spiritualistes dans un esprit non-dualiste et bien entendu non dogmatique.

Citation :
Pour ma part, il est vrai que je ne ressens plus vraiment le besoin de parler longuement de spiritualité.
Il semble donc que ton intention de départ se soit dissoute dans le Silence… mais pourquoi dès lors ne pas « revenir » ne serait-ce qu’un instant pour le dire simplement…
Du fait de ce non dire, je ne ressens plus, non plus, le besoin de parler… en ce forum.

Citation :
Je me contente de savourer les multiples variantes de l'instant présent. En ce sens, il me plait de lire ici et là ce qui émane de la singularité de chacun. Certaines de ces lectures font parfois surgir une appréciation ou un commentaire. Parfois, il font simplement naître un sourire de complicité ou un acquiescement silencieux.

Je ne perçois plus, ici, et j’en suis navrée, beaucoup d’expressions de la singularité de chacun envers lesquelles tu pourrais acquiescer, sourire ou commenter…

Citation :
Ceci dit, je ne refuse pas de répondre à une question lorsque celle-ci se présente et de partager mon ressenti, bien au contraire.
Et je te remercie infiniment, pour avoir répondu à mon interrogation beaucoup plus profonde qu’il peut y paraître.

Citation :
J'ajouterais simplement ceci : J'espère que le mutisme de ce forum n'est pas simplement dû à la rareté des interventions de son administrateur.
Je partage ton espérance, en toute simplicité.
Cependant, toute cause, quand bien même ce serait le Silence, génère un effet…

Merci à tous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://muttimages.blogspot.com
utpala
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 449
Age : 44
Date d'inscription : 19/02/2006

MessageSujet: Re: Silence et mutisme   Mar 3 Juin - 0:15

Cher(e)s ami(e)s,

cgigi2 a écrit:
Celui qui atteint l'apaisement , nulle mesure ne le peut mesurer...
Incommensurable, "sans abscisse ni ordonné" dit aussi Steeve Jourdain. Smile

Muttifree a écrit:
Il semble donc que ton intention de départ se soit dissoute dans le Silence… mais pourquoi dès lors ne pas « revenir » ne serait-ce qu’un instant pour le dire simplement…
Mon silence est-il donc si lourd ?

Muttifree a écrit:
Un forum n’est-il pas un espace pour l’échange de ce à quoi nous pensons lorsque, pour x raison qui appartient à chacun, communiquer, échanger se présente comme nécessaire et utile dans l'instant.
Et lors même que nous avons contemplé le Silence, ce qui, pour le plus grand nombre n’est pas un état permanent, ne revenons-nous pas avec quelque désir de partage ?
La contemplation peut très bien faire naître un élan de partage verbal, mais elle peut également laisser immerger dans une silencieuse complétude. Mais le mutisme qui en découle est-il pour autant un non-partage ?

Muttifree a écrit:
Je ne perçois plus, ici, et j’en suis navrée, beaucoup d’expressions de la singularité de chacun envers lesquelles tu pourrais acquiescer, sourire ou commenter…
Il existe un bon nombre d'endroit où il fait bon humer le parfum singulier de ses hôtes :

http://amouretconnaissance.blogspirit.com/
http://miroirsreflets.blogspot.com/index.html
http://cequiest.forumperso.com/index.htm
http://spinescent.blogspot.com/
...

Avec toute mon affection. jolie rose

_________________
La plénitude réside dans la vacuité.
N'être que pur silence, c'est ne manquer de rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aksysmundi.wix.com/parfum-eveil
Muttifree



Féminin Nombre de messages : 73
Age : 74
Date d'inscription : 12/11/2007

MessageSujet: Re : Silence et mutisme   Jeu 5 Juin - 12:01

Bonjour Utpala,

Tout d'abord, j'espère que vous voudrez bien m'excuser, Pascal et toi-même, de n'avoir pas fait réponse plus rapidement, mais l'existence m'appelle en ce moment à la préparation du mariage de mon fils.

J'entends fort bien tout ce que tu me réponds, en prends acte et le respecte. Je te remercie vivement de m'offrir ton affection.

Egalement, merci, Utpala, d'avoir inclus, en tes citations, le blog par lequel je communique, en ma "singularité" parfois incisive, qui ne se réclame nettement d'aucune spiritualité, mais comme son nom l'indique, de "reflets dans le miroirs", et donc de communication en relation avec ce qu'en marchant, je rencontre.

Bien affectueusement,

Mutti
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://muttimages.blogspot.com
Perle

avatar

Féminin Nombre de messages : 100
Age : 57
Localisation : Montagne de Reims
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Silence et mutisme   Mar 17 Juin - 12:27

BonJour ...
beaucoup de partages à lire, à rencontrer ...
pour le moment juste cela ...

Le Silence se Vit dans l'Ouvert ...
Le mutisme révèlent une fermeture voulue ou non ... la présence d'interférences ...

J'essaie de revenir dès que je peux, plus longuement, pour déjà pleinement Cueillir ce que vous avez offert. Merci!
Nat'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://justedesfruitscueillis.blogspot.com/
Invité
Invité



MessageSujet: silence et mutisme   Sam 12 Juil - 0:13

Citation :
qu’en cet espace règne désormais le Silence vrai.

Ce Silence, éveillé, lucide, serein, ce Silence qui offre de la clarté à l’intelligence, une clarté qui laisse entrevoir une réalité spirituelle qui touche à l’Absolu… en deçà de tous les mots qui s’essaient à traduire ce toucher… et à le communiquer.

Nombre de forum connaissent ce silence actuellement.
D'aucun disent que c'est dû à l'évolution rapide actuelle, d'autres que c'est l'été et les activités plus externes qu'internes.
Pourquoi se poser la question?
Ceci est ainsi et c'est sans doute bien.
Cela permet de chercher ailleurs ou autre chose, de découvrir de se découvrir et parfois de retrouver ses vrais racines parmi ce silence imposé ou désiré.
Le mutisme est plus synonyme de fermeture, presque de bouderie,

envers quoi ou qui le saurons nous?
Et aussi il y a encore des envies de partage parfois qui ne sont pas un signe de non complétude ou de non éveil, mais un signe de vie, car l'échange c'est la vie, à quoi sert il d'être dans le parfait silence si on est seul dans ce silence et si personne ne peut nous faire évoluer par le partage de ses idées?
Sauf à être déjà un Bouddha, qui peut se nourrir du seul silence?
Je l'aime ce silence et souvent j'aimerai en user et en abuser pour faire tomber les morceaux d'armure qui me reste.
J'aimerai être silence mais j'ai encore tant à apprendre.
Je vous souhaite des silences heureux, des silences joyeux, des silences paisibles, car parfois le silence est pesant, lourd, coléreux, frustré, frustrant.
Bon WE à tous dans la paix et la joie :ciao:
Revenir en haut Aller en bas
utpala
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 449
Age : 44
Date d'inscription : 19/02/2006

MessageSujet: Re: Silence et mutisme   Mar 15 Juil - 23:17

Bonsoir chère Phare de Ré. Smile

Phare de Ré a écrit:
J'aimerai être silence mais j'ai encore tant à apprendre.
La plénitude de l'être ne dépend d'aucun savoir ; ce Silence si intime qui siège en amont de toutes pensées et de toute identification ne repose que sur lui-même. Depuis toujours, tu es ce Silence sans âge. jolie rose

_________________
La plénitude réside dans la vacuité.
N'être que pur silence, c'est ne manquer de rien.


Dernière édition par utpala le Sam 18 Déc - 23:33, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aksysmundi.wix.com/parfum-eveil
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Silence et mutisme   Mar 15 Juil - 23:57

Citation :
Depuis toujours, tu es ce Silence sans âge.
la théorie m'est acquise, bien sûr, mais dans la vie j'ai du mal avec ce silence.
Je suis par exemple avec un ami depuis 7 mois et il m'impose son emploi du temps de deux bridges par semaine et un ou deux golfs.
Etant à la retraite tous les deux je me retrouve donc seule 4 après midi par semaine alors que je rêvais de faire plein de choses à deux.
Je n'arrive pas à dépasser ma frustration tant c'est rigide et important pour lui ce bridge.
On en discute très souvent et je sens bien que ce bridge et l'importance qu'il a va ruiner ce couple qui autrement s'entend bien.
Je n'arrive pas à faire silence et donc je demande qu'on trouve d'autres activités qu'on pourrait faire ensemble.
Moi qui était paix et harmonie, je me retrouve confronté à la haine de ce jeu de cartes car oui j'ai le courage de l'avouer je haie ces cartes qui vont nous séparer.
Les passsions sont dévastatrices, les cartes sont une passion.
Pourquoi suis je sortie ce soir de mon silnece? ou de mon mutisme???
J'ai du mal certain jour à retrouver le lotus qui est en germe au fond de ce moi terrien.
Excusez ces épanchements, le silence m'était difficile ce soir bisou
Revenir en haut Aller en bas
Escape



Masculin Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 17/03/2010

MessageSujet: Re: Silence et mutisme   Mer 17 Mar - 11:47

le bruit du bourdonnement

« Un anti-prédicateur méprisait l'agitation des villes. Contre la pollution sonore, il avait des cassettes de silence, qu'il écoutait au volume maximum. —— De telles cassettes me seraient bien utiles, pour faire taire mes contemporains. Je ne sais ce qui est pire, de leur verbosité ou de leur inconsistance. —— Ne te méprends pas, s'ils parlent tant à travers, c'est d'abord parce qu'ils ne savent pas écouter. »

Comme il ne s'est pas manifesté, on peut dire que le Grand Silence règne partout. Certains s'obstinent à vouloir l'entendre et de ce fait leurs oreilles bourdonnent. Le bruit du bourdonnement, est-ce encore le Grand Silence ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Muttifree



Féminin Nombre de messages : 73
Age : 74
Date d'inscription : 12/11/2007

MessageSujet: Re: Silence et mutisme   Mer 17 Mar - 15:14

Very Happy Bonjour à Escape, à Utpala, et bonjour à tous,

"Le Grand Silence" .... autrement dit, la cessation de la pensée et donc de sa manifestation !

Selon ce vers quoi nos bavardes personnalités se tournent (ou croient) atteindre "au grand silence" ce serait, avoir réalisé notre nature originelle, la nature ultime de l'Etre ... (réaliser signifiant, rendre réel).

Pour les uns, ce sera la nature du Bouddha,
Pour d'autres, ce sera avoir réalisé l'Atman, le Soi, l'âme éternelle,
Pour d'autres encore, ce sera être parvenu à la fusion Christique...

Quelque soit la route choisie, atteindre au "Grand Silence" marque la sortie de l'esprit dualiste, c'est dire de la perception des phénomènes et des choses comme des entités objectives distinctes les unes des autres ; c'est cesser d'offrir une densité réelle à notre expérience existentielle.
C'est ainsi se délivrer de l'attachement aux apparences.
C'est la disparition de toutes idées ou sentiment d'attraction ou de répulsion...
Or, dans le flot des croyances et des singularités qui forment ce monde, quel homme (ou femme) peut réellement témoigner d'avoir entendu, compris et atteint Ce Qui Est en ces altitudes...

Face à toutes les formes de "verbosité" contenant quelque consistances ou non, il m'apparaît que L'ECOUTE s'avère effectivement être le plus utile moyen pour cesser de laisser jaillir le tout et n'importe quoi que suggèrent nos opinions, nos certitudes et nos croyances, en bref, nos habitudes mentales.

Ainsi, plutôt que de se laisser à croire avoir atteint au "Grand Silence" parce que l'on a appris à se taire ou à modérer la parole, réalisons, que tout au plus, sur le chemin sans fin que représente le pélerinage de l'être à la recherche de "lui-même" nous avons l'opportunité, selon notre singularité et "notre unicité", à ne véhiculer que des paroles (donc des pensées) de sagesse, d'amour et de paix et cela sans aucune forme de prosélytisme...

"L'esprit est le secret le mieux gardé qui soit car ce qui le cache est ce qui le cherche." (Lama Denys Teundroup)

Avec toute ma tendresse pour ce monde de paroles et pour cet espace d'échanges...

Muttifree

flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://muttimages.blogspot.com
Escape



Masculin Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 17/03/2010

MessageSujet: Re: Silence et mutisme   Mer 17 Mar - 17:05

Tu es bien bavarde, pour nous parler si longuement du Grand Silence... lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
utpala
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 449
Age : 44
Date d'inscription : 19/02/2006

MessageSujet: Re: Silence et mutisme   Jeu 18 Mar - 1:15

Bonsoir chère Mutti et sois-le bienvenu, cher Escape. respect

Muttifree a écrit:
Pour les uns, ce sera la nature du Bouddha,
Pour d'autres, ce sera avoir réalisé l'Atman, le Soi, l'âme éternelle,
Pour d'autres encore, ce sera être parvenu à la fusion Christique...
Autant d'index pour désigner un unique Sujet.

"Le Grand Silence" n'est pas le tarissement du fleuve, mais le lit qui l'accueille depuis toujours. Aussi, aucun bavardage ni aucune pensée ne peut le perturber.

Il ne s'agit pas tant d'atteindre, d'entendre le silence ou même de "faire silence" que de se découvrir Silence. Et cet éternel Silence que nous sommes véritablement est sous-jacent tant à la parole qu'au mutisme.

jolie rose

_________________
La plénitude réside dans la vacuité.
N'être que pur silence, c'est ne manquer de rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aksysmundi.wix.com/parfum-eveil
Perle

avatar

Féminin Nombre de messages : 100
Age : 57
Localisation : Montagne de Reims
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Silence et mutisme   Lun 22 Mar - 16:12

Coucou à tous



Muttifree a écrit:

"Le Grand Silence" .... autrement dit, la cessation de la pensée et donc de sa manifestation !

cessation oui! mais cessation uniquement de ce qui interfère le flot de ce qui Devient... La Vie est mouvement ... aussi aux Yeux de mon Coeur, lorsque la pensée cesse, une autre Pensée surgit à la surface de nos Eaux devenues Vierges, une Pensée qui est l'aboutissement de ce qui est descendu dans le Jardin du Coeur, et qui Nourri par notre Terre et les Larmes de notre Ciel
sous la lumière de la Présence
s'est Métamorphosé ... manifestation alors de ce qui est Vie ...

Muttifree a écrit:

Face à toutes les formes de "verbosité" contenant quelque consistances ou non, il m'apparaît que L'ECOUTE s'avère effectivement être le plus utile moyen pour cesser de laisser jaillir le tout et n'importe quoi que suggèrent nos opinions, nos certitudes et nos croyances, en bref, nos habitudes mentales.

effectivement l'ECOUTE est la Clef ... se Tenir dans l'Ouvert ... Vierge de tout ce qui interfère la Lumière ... et par le Verbe lui-même se laisser Féconder afin qu'il se Fasse Chair ...



Profonde Tendresse
Nat'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://justedesfruitscueillis.blogspot.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Silence et mutisme   

Revenir en haut Aller en bas
 
Silence et mutisme
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mutisme
» Mutisme sélectif - définition DSM-IV
» A quoi servent les moines ?
» Le signe du mois : le capricorne
» Le doute de Zacharie. Saint Luc 1, 5-25

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ici & Maintenant :: Au coin du feu :: Sujets libres-
Sauter vers: